le café des praticiens en hypnose
Bienvenue sur ce forum, merci de vous inscrire pour accéder aux discussions

Métaphore alcool

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Métaphore alcool

Message  Anne-Cécile le Lun 13 Juil - 12:43

Bonjour,

Voilà le début de ma contribution pour les métaphores, je commence par une pour l'alcool.

Métaphore alcool
C’est l’histoire de Jean qui avait un travail qui lui plaisait, une femme, des enfants, un chien, bref tout pouvait aller le mieux du monde pour cet homme. Tout ou presque car sous les apparences, Jean buvait plus qu’il ne fallait. Ce n’était plus un plaisir, c’était devenu une habitude. Et comme toutes les mauvaises habitudes il ne s’en rendait pas compte. Il mettait sa vie en danger et la vie des autres en danger quand il prenait la route après plusieurs verres. Sa famille l’aimait, lui aussi il les aimait mais depuis quelques années il les avait délaissés, préférant ses bouteilles à des moments passés avec ses enfants ou sa femme. Son verre était comme greffé au bout de son bras. Il pouvait oublier un anniversaire, mais jamais il n’oubliait d’aller acheter de l’alcool, non jamais. Sa femme l’avait pourtant déjà prévenu, mais elle capitulait, elle sentait que l’alcool devenait plus fort et elle n’y pouvait rien, ses démons étaient bien installés et il avait besoin d’un déclic pour les faire disparaître définitivement. Dans sa maison, les murs se souvenaient des verres tombés dans la chambre, dans le salon. Un de ses enfants l’avait même dessiné avec un verre à la main. Tout aurait pu continuer ainsi, chacun dans sa petite vie mais un jour, son fils, Sam, âgé de 8 ans, lui demanda :
- Papa, est-ce que tu m’aimes ?
Etonné par cette question, Jean lui répondit :
- Bien sûr mon chéri que je t’aime, pourquoi cette question ?
- Et bien si tu m’aimais vraiment, tu jouerais avec moi, tu me demanderais ce que j’ai fait à l’école,tu serais pas tt le tps avec ton verre de vin. Tu sais, j’ai besoin de toi, moi.
A cette question, Jean ne sut quoi répondre, il venait d’entendre le résumé de sa vie en une phrase. Les enfants remarquent tout, le déclic était enfin arrivé, il avait fallu attendre toutes ces années pour qu’il comprenne que boire un verre n’est pas la solution. Il lui fallait donc réagir pour ne pas perdre l’amour de sa famille et retrouver une vie saine et heureuse.
avatar
Anne-Cécile

Messages : 289
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 42
Localisation : Le Loroux Bottereau 44

Voir le profil de l'utilisateur http://www.formation-hypnose-sajece-distance-44.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphore alcool

Message  camille griselin le Jeu 16 Juil - 22:18

Merci pour ta contribution. Je te donne mon point de vue... Ta métaphore est bien mais pas très subtile...( et 2 négatifs à la fin).

Tu la rendrais bien plus efficace, si tu évitais de parler d'alcool...Tu pourrais dire qu'il lisait énormément, il semblait chercher quelqu'un chose dans tous ces livres... ( car les alcooliques se cherchent dans l'alcool). Du coup il passait tellement de temps à lire, qu'il en oubliait d'être vivant et de jouer avec ses enfants...

Tu remplaces la dépendance à l'alcool par la dépendance aux livres, quelque chose qui au départ est plutôt sain de lire, mais qui a transformé leur vie en cauchemar.

Voilà mon point de vue... Mais je t'encourage à continuer!!!!
avatar
camille griselin
Admin

Messages : 980
Date d'inscription : 28/12/2011
Age : 39
Localisation : cholet

Voir le profil de l'utilisateur http://hypnotherapie.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphore alcool

Message  Anne-Cécile le Ven 17 Juil - 8:03

Merci pour tes conseils Camille, j'ai un regard plus objectif maintenant, je vais continuer!!
avatar
Anne-Cécile

Messages : 289
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 42
Localisation : Le Loroux Bottereau 44

Voir le profil de l'utilisateur http://www.formation-hypnose-sajece-distance-44.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphore alcool

Message  Bérangère le Jeu 10 Sep - 18:38

Bonjour Anne-Cécile,

Sur les conseils de Camille, j'ai transformé ta métaphore. En espérant que cela te convienne?
La voici:
C’est l’histoire de Jean qui avait un travail qui lui plaisait, une femme, des enfants, un chien, bref tout pouvait aller le mieux du monde pour cet homme. Tout ou presque car sous les apparences, Jean lisait énormément et plus qu’il ne fallait. Au départ, il lisait un peu comme tout le monde, mais il avait fini par s’enfermer dans ses lectures et finit par confondre la fiction avec la réalité. Ce n’était plus un plaisir, c’était devenu une habitude. Et comme toutes les mauvaises habitudes, il ne s’en rendait pas compte. Il mettait sa vie en danger en restant dans l’illusion. Sa famille l’aimait. Lui aussi il les aimait, mais depuis quelques années il les avait délaissés, préférant ses livres à des moments passés avec ses enfants ou sa femme. Ses bouquins étaient comme greffé au bout de son bras. Il pouvait oublier un anniversaire, mais jamais il n’oubliait d’aller acheter un livre, non jamais. Sa femme l’avait pourtant déjà prévenu, mais elle capitulait, elle sentait que la lecture devenait plus forte et elle n’y pouvait rien, ses démons étaient bien installés et il avait besoin d’un déclic pour les faire disparaître définitivement. Dans sa maison, les étagères étaient envahies de bouquins en tous genre mais surtout de ces histoires qui lui permettait de se mettre dans la peau du héros. Celui qui gagne à tous les coups et qui est beaucoup plus fort que les autres tel un super héros, libre et heureux. Un de ses enfants l’avait même dessiné avec un livre à la main. Tout aurait pu continuer ainsi, chacun dans sa petite vie mais un jour, son fils, Sam, âgé de 8 ans, lui demanda :
- Papa, est-ce que tu m’aimes ?
Etonné par cette question, Jean lui répondit :
- Bien sûr mon chéri que je t’aime, pourquoi cette question ?
- Et bien si tu m’aimais vraiment, tu jouerais avec moi, tu me demanderais ce que j’ai fait à l’école, tu serais pas tt le tps avec tes livres. Tu sais, j’ai besoin de toi, moi.
A cette question, Jean ne sut quoi répondre, il venait d’entendre le résumé de sa vie en une phrase. Les enfants remarquent tout, le déclic était enfin arrivé, il avait fallu attendre toutes ces années pour qu’il comprenne que les livres sont souvent loin de la réalité. Il lui fallait donc réagir pour ne pas perdre l’amour de sa famille et retrouver une vie saine et heureuse. Il décida de lâcher ses livres, d’arrêter d’en acheter. Au départ, ce fut difficile car l’envie était là, mais petit à petit résolu à se libérer, résolu à vivre en paix avec sa famille, il réussit rapidement à se défaire de cette habitude. Ainsi il remplaça la lecture, par la communication. Il devint conteur et il créa des histoires de personnes qui trouvaient toujours une solution pour sortir de leurs habitudes compulsives. Toute sa famille se réjouit et fut contente de le retrouver heureux de vivre, heureux d’être, reconnecté à la réalité. Il s’occupa d’eux comme jamais. Il apprécia les moments en leur compagnie. Il apprécia sa toute nouvelle vie. Il se sentait libéré de l’illusion.

Au plaisir... Smile

avatar
Bérangère

Messages : 46
Date d'inscription : 30/03/2015
Localisation : 49230 Montfaucon-Montigné

Voir le profil de l'utilisateur http://www.zenetbiendansmavie.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphore alcool

Message  liz.mat le Lun 14 Sep - 20:44

super texte!!!

merci pour le partage

céline

liz.mat

Messages : 15
Date d'inscription : 29/11/2014
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphore alcool

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum