le café des praticiens en hypnose
Bienvenue sur ce forum, merci de vous inscrire pour accéder aux discussions

Métaphores Estime de soi

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Métaphores Estime de soi

Message  Seb-49 le Lun 10 Déc - 17:17

Il était une fois... une étoile nommée Stella qui appartenait à une constellation réputée. Comme toutes les étoiles qui grandissent, Stella allait à l'école pour apprendre à briller, mais voilà ... malgré tous les efforts qu'elle faisait à l'école, elle arrivait à peine à briller au-delà de son ombre. Ce qui désespérait ses parents, sa famille, ses enseignants. Elle, ce qu'elle aimait par-dessus tout, c'était apprendre en découvrant les choses à sa façon, en .écrivant de la main gauche, en s'amusant, en bougeant, en étant dans le mouvement, libre de faire ce qui se présentait avec une énorme curiosité et un enthousiasme débordant. Or quand on ne fait pas comme tout le monde, l'école devient vite pénible et apprendre est de plus en plus difficile. Et toutes les nuits, elle allait à l'école en traînant les pieds parce qu'elle s'ennuyait. Chaque étoile était assise à son pupitre et ne devait pas bouger, elle devait apprendre les mêmes choses en même temps et pour elle, la vie devenait de plus en plus ennuyeuse. Toutes les étoiles allaient à l'école sans discuter c'était une tradition, il fallait donc faire comme tout le monde. Et comme elle n'apprenait pas bien, elle ne travaillait pas mieux et ne comprenait rien à la façon d'apprendre à briller dans la nuit à l'école des étoiles. Son bulletin de notes était pitoyable avec une mention : « Ne fait aucun effort... Arrive à peine à briller... A la tête ailleurs... »
Elle se sentait sans valeur car à l'école des stars, une petite étoile qui n'arrive pas briller la nuit, cela fait bizarre. Si bizarre, que ses parents furent appelés par le directeur de l'école qui les informa que sans changement radical, elle serait renvoyée. La mauvaise conscience s'installa dans cette constellation familiale et des mesures sévères furent prises :
- interdiction de sortir jouer avec les autres... tant que ceci, tant que cela ne serait pas fait !
- contrôle des devoirs jusqu'à ce qu'elle ait appris ce qu'elle ne comprenait pas !
- privation de sortie si... et si... et encore si... elle n'arrivait pas à briller au moins un tout petit peu !
Jusqu'à ce qu'une belle nuit un changement se produisit, en rentrant de l'école, elle croisa un ver luisant. Comme ses pensées étaient ailleurs, elle ne l'avait même pas vu parce qu'elle était obnubilée par les punitions qui lui tombaient dessus. Elle n'avait encore jamais vu une telle créature dans les parages... Elle revint alors sur ses pas et lui demanda tout de go :
« Eh ! dis donc, toi, qu'est-ce que tu fais par ici ? Moi je ne te connais pas, d'où tu viens ? »
« Comme tu vois, je voyage à mon rythme et j'explore k monde à ma façon »
« Mais, ça alors ! Comment fais-tu pour briller de cette lumineuse couleur dorée... c'est chouette ce que tu fais, moi je n'ai encore jamais rien vu de pareil par ici ! »
« Qu'est-ce que tu veux que je fasse donc de particulier ? »
« Je veux dire... Euh... comment tu as appris à briller ? »
« Et bien, il n'y a rien d'extraordinaire, chez les vers luisant chacun brille comme tu le vois sans forcer »
Et le ver luisant passa son chemin... Et à cause de cela, en arrivant à la maison, la petite étoile fut profondément troublée et en même temps complètement rassurée.
Elle se dit « Si, lui, il arrive à briller, alors pourquoi pas moi ! »
Et rien que de penser cela, elle se donnait une énorme permission pour oser briller jusqu'au fin fond de la galaxie...
Et à cause de cela, elle en tira une conclusion étonnante pour son âge. « Si les vers luisants ne font aucun effort extraordinaire, c'était peut-être qu'il n'y avait peut-être pas à en faire plus que ça pour apprendre à briller ». Cela voulait peut-être dire qu'à force de se forcer à l'école, à en devenir toute rouge, pour tenter de briller un petit peu... il y avait d'autres solutions, d'autres manières qu'elle n'avait pas encore essayées. Et Stella était prête à essayer beaucoup d'autres façons de briller parce qu'elle avait une nouvelle croyance : « il y a au moins deux solutions à toute situation dans la vie ».
Et à cause de cela, elle se dit que l'école des étoiles, c'est juste un endroit pour voir comment les autres apprennent à faire différemment. Un endroit où elle peut tenter des tas de trucs qui marchent ou qui marchent moins bien ou qui marchent même pas du tout... et qu'en fin de compte quand elle serait grande, elle n'aurait plus l'occasion d'y retourner à l'école sauf si elle voulait vraiment devenir professeur. Jusqu'à ce que finalement, elle croise sur son chemin une étoile filante qui traversait la galaxie avec une brillance exceptionnelle, une vitesse d'exécution phénoménale et un rayonnement d'un blanc pur absolu, jamais vu jusqu'à présent dans le ciel ... et Dieu sait qu'elle en connaissait des étoiles brillantes mais à ce point-là elle en eut le souffle coupé.
Elle lui posa la question :
« Eh ! comment tu fais, toi, pour briller comme çà et faire si bien ? »
« Drôle de question » lui répondit l'étoile filante
« La façon de briller n'est écrite dans aucun livre, dans aucune bibliothèque, mais dans ton cœur car il abrite une poussière d'étoile qui étincelle et qui attend juste que tu fasses le silence pour la laisser rayonner : Alors fais le grand silence en toi, écoute ce qu'elle a à te dire et fais lui la place qui est la sienne pour qu'elle existe dorénavant. Ça tu peux l'apprendre facilement lui dit-elle en tournant les talons ».
Et depuis ce jour-là, elle décida que personne ne lui dirait ce qu'elle devait devenir et comment elle devait faire pour devenir une étoile brillante, intensément lumineuse et resplendissante. C'est ce qu'elle fit en écoutant sa petite voix intérieure qui l'accompagnait depuis toujours et qui lui dit d'oser la confiance. Car, ce qu'elle apprit ce jour-là, c'est que chacun peut à briller à sa façon, s'il sait reconnaître en quoi il est unique au monde et ce qui est important pour soi. Et ça, la petite étoile Stella avait compris ce qu'elle faisait là-haut dans le ciel et quelle était sa destinée d'étoile. Elle savait du fond du cœur que personne d'autre qu'elle ne pourrait rayonner sa lumière intérieure à sa place et briller jusqu'au firmament. C'est ce qu'elle fit brillamment en donnant du sens à son apprentissage d'étoile montante. Comme elle était unique au monde et que sa qualité lumineuse vibrait naturellement dans sa constellation d'origine, elle sut trouver et occuper la place qui était la sienne dans le système solaire...

Et c'est pour cela que, chaque soir, avant de s'endormir, des enfants regardent par la fenêtre de leur chambre pour la choisir comme l'étoile qui brille de mille feux pour les accompagne dans leur sommeil en veillant sur eux.

Auteur Inconnu…..
avatar
Seb-49

Messages : 227
Date d'inscription : 28/12/2011
Localisation : Cholet - 49300

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestresorsdelame.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphores Estime de soi

Message  Sophie Saracchi le Mer 12 Déc - 18:31

L'avantage quand on prend du retard dans ses lectures, est de prendre une grande dose de Beau.. sunny

Merci
avatar
Sophie Saracchi

Messages : 320
Date d'inscription : 12/03/2012
Age : 51
Localisation : Nantes sud - Le Bignon

Voir le profil de l'utilisateur http://www.socoach.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphores Estime de soi

Message  Zou le Lun 11 Fév - 20:51

Trés jolie et bien construite à la manière ericksonienne; merci pour cette métaphore.
zou

Zou

Messages : 2
Date d'inscription : 11/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphores Estime de soi

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum