le café des praticiens en hypnose
Bienvenue sur ce forum, merci de vous inscrire pour accéder aux discussions

Nouvelle métaphore commune

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouvelle métaphore commune

Message  camille griselin le Ven 30 Nov - 7:29

Bonjour, je lance une nouvelle métaphore commune sans thème précis, il viendra au fur et à mesure... C'est cela qui est drôle!!!

Ce matin là, il avait beaucoup neigé autour du chalet, j'étais au chaud près de la cheminée, à boire mon chocolat chaud, quand un inconnu a frappé à ma porte....
avatar
camille griselin
Admin

Messages : 991
Date d'inscription : 28/12/2011
Age : 39
Localisation : cholet

Voir le profil de l'utilisateur http://hypnotherapie.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle métaphore commune

Message  Seb-49 le Ven 30 Nov - 7:58

Il était habillé de rouge avec une barbe blanche. Dans son dos un étrange sac. Il y a bien longtemps que je ne croyais plus au père noël, alors qui était donc cet inconnu.....
avatar
Seb-49

Messages : 227
Date d'inscription : 28/12/2011
Localisation : Cholet - 49300

Voir le profil de l'utilisateur http://www.hypnotherapie-cholet.fr/SEBASTIEN-LAMBERT.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle métaphore commune

Message  camille griselin le Ven 30 Nov - 7:59

Ce matin là, il avait beaucoup neigé autour du chalet, j'étais au chaud près de la cheminée, à boire mon chocolat chaud, quand un inconnu a frappé à ma porte...
Il était habillé de rouge avec une barbe blanche. Dans son dos un étrange sac. Il y a bien longtemps que je ne croyais plus au père noël, alors qui était donc cet inconnu.....
avatar
camille griselin
Admin

Messages : 991
Date d'inscription : 28/12/2011
Age : 39
Localisation : cholet

Voir le profil de l'utilisateur http://hypnotherapie.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle métaphore commune

Message  Cricri le Ven 30 Nov - 8:14

Ce matin là, il avait beaucoup neigé autour du chalet, j'étais au chaud près de la cheminée, à boire mon chocolat chaud, quand un inconnu a frappé à ma porte...

Il était habillé de rouge avec une barbe blanche. Dans son dos un étrange sac. Il y a bien longtemps que je ne croyais plus au père noël, alors qui était donc cet inconnu....

A mon âge, de toute façon on m'avait bien fait comprendre, que l'on n'avait plus le droit de croire à ses choses là..

Qu'il fallait être sérieux, travailler, assumer ses responsabilités... .Surtout qu'il était interdit de rêver, d'écouter les oiseaux, de rire comme un enfant...
avatar
Cricri

Messages : 182
Date d'inscription : 01/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle métaphore commune

Message  Sophie Saracchi le Ven 30 Nov - 8:16

Ce matin là, il avait beaucoup neigé autour du chalet, j'étais au chaud près de la cheminée, à boire mon chocolat chaud, quand un inconnu a frappé à ma porte...

Il était habillé de rouge avec une barbe blanche. Dans son dos un étrange sac. Il y a bien longtemps que je ne croyais plus au père noël, alors qui était donc cet inconnu....

A mon âge, de toute façon on m'avait bien fait comprendre, que l'on n'avait plus le droit de croire à ses choses là..

Qu'il fallait être sérieux, travailler, assumer ses responsabilités... .Surtout qu'il était interdit de rêver, d'écouter les oiseaux, de rire comme un enfant...

Oui, une année de plus, une dose de légèreté en moins, une année en moins dans la possibilité d'être plus soi-même
avatar
Sophie Saracchi

Messages : 320
Date d'inscription : 12/03/2012
Age : 51
Localisation : Nantes sud - Le Bignon

Voir le profil de l'utilisateur http://www.socoach.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle métaphore commune

Message  camille griselin le Ven 30 Nov - 8:20

par Sophie Saracchi le Ven 30 Nov 2012 - 8:16
Ce matin là, il avait beaucoup neigé autour du chalet, j'étais au chaud près de la cheminée, à boire mon chocolat chaud, quand un inconnu a frappé à ma porte...

Il était habillé de rouge avec une barbe blanche. Dans son dos un étrange sac. Il y a bien longtemps que je ne croyais plus au père noël, alors qui était donc cet inconnu....

A mon âge, de toute façon on m'avait bien fait comprendre, que l'on n'avait plus le droit de croire à ses choses là..

Qu'il fallait être sérieux, travailler, assumer ses responsabilités... .Surtout qu'il était interdit de rêver, d'écouter les oiseaux, de rire comme un enfant...

Oui, une année de plus, une dose de légèreté en moins, une année en moins dans la possibilité d'être plus soi-même

Mon père me répétait chaque jour que la vie n'était pas faite pour être drôle, ni belle.. La vie était dure, et il fallait s'en contenter. Et si une partie de moi se résignait à croire ce que mon père croyait, une autre devinait que sous cet épais manteau de neige, les bourgeons du bonheur se préparaient...
avatar
camille griselin
Admin

Messages : 991
Date d'inscription : 28/12/2011
Age : 39
Localisation : cholet

Voir le profil de l'utilisateur http://hypnotherapie.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle métaphore commune

Message  Cricri le Ven 30 Nov - 8:55

Ce matin là, il avait beaucoup neigé autour du chalet, j'étais au chaud près de la cheminée, à boire mon chocolat chaud, quand un inconnu a frappé à ma porte...

Il était habillé de rouge avec une barbe blanche. Dans son dos un étrange sac. Il y a bien longtemps que je ne croyais plus au père noël, alors qui était donc cet inconnu....

A mon âge, de toute façon on m'avait bien fait comprendre, que l'on n'avait plus le droit de croire à ces choses là..

Qu'il fallait être sérieux, travailler, assumer ses responsabilités... .Surtout qu'il était interdit de rêver, d'écouter les oiseaux, de rire comme un enfant...

Oui, une année de plus, une dose de légèreté en moins, une année en moins dans la possibilité d'être plus soi-même

Mon père me répétait chaque jour que la vie n'était pas faite pour être drôle, ni belle.. La vie était dure, et il fallait s'en contenter. Et si une partie de moi se résignait à croire ce que mon père croyait, une autre devinait que sous cet épais manteau de neige, les bourgeons du bonheur se préparaient

Alors là maintenant tout de suite, je comprenais qu'il fallait que je fasse un choix.. ! Accepter de voir l'invisible ou continuer à croire ce que l'on m'avait appris..? Surmonter mes peurs ou rester caché derrrière ?
avatar
Cricri

Messages : 182
Date d'inscription : 01/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle métaphore commune

Message  Sophie Saracchi le Ven 30 Nov - 9:42

Ce matin là, il avait beaucoup neigé autour du chalet, j'étais au chaud près de la cheminée, à boire mon chocolat chaud, quand un inconnu a frappé à ma porte...

Il était habillé de rouge avec une barbe blanche. Dans son dos un étrange sac. Il y a bien longtemps que je ne croyais plus au père noël, alors qui était donc cet inconnu....

A mon âge, de toute façon on m'avait bien fait comprendre, que l'on n'avait plus le droit de croire à ces choses là..

Qu'il fallait être sérieux, travailler, assumer ses responsabilités... .Surtout qu'il était interdit de rêver, d'écouter les oiseaux, de rire comme un enfant...

Oui, une année de plus, une dose de légèreté en moins, une année en moins dans la possibilité d'être plus soi-même

Mon père me répétait chaque jour que la vie n'était pas faite pour être drôle, ni belle.. La vie était dure, et il fallait s'en contenter. Et si une partie de moi se résignait à croire ce que mon père croyait, une autre devinait que sous cet épais manteau de neige, les bourgeons du bonheur se préparaient

Alors là maintenant tout de suite, je comprenais qu'il fallait que je fasse un choix.. ! Accepter de voir l'invisible ou continuer à croire ce que l'on m'avait appris..? Surmonter mes peurs ou rester caché derrrière ?

En fait, il fallait que je retrouve mon plaisir d'enfant, quand j'étais en vacances chez grand mère... dans son grenier, il y avait un carton avec "peurs" écrits à la craie et j'aimais à monter dessus... en crient "je monte sur les peurs et je surmonte encore... plus fort"
avatar
Sophie Saracchi

Messages : 320
Date d'inscription : 12/03/2012
Age : 51
Localisation : Nantes sud - Le Bignon

Voir le profil de l'utilisateur http://www.socoach.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle métaphore commune

Message  Cricri le Ven 30 Nov - 13:13



Ce matin là, il avait beaucoup neigé autour du chalet, j'étais au chaud près de la cheminée, à boire mon chocolat chaud, quand un inconnu a frappé à ma porte...

Il était habillé de rouge avec une barbe blanche. Dans son dos un étrange sac. Il y a bien longtemps que je ne croyais plus au père noël, alors qui était donc cet inconnu.... santa

A mon âge, de toute façon on m'avait bien fait comprendre, que l'on n'avait plus le droit de croire à ces choses là..

Qu'il fallait être sérieux, travailler, assumer ses responsabilités... .Surtout qu'il était interdit de rêver, d'écouter les oiseaux, de rire comme un enfant...

Oui, une année de plus, une dose de légèreté en moins, une année en moins dans la possibilité d'être plus soi-même

Mon père me répétait chaque jour que la vie n'était pas faite pour être drôle, ni belle.. La vie était dure, et il fallait s'en contenter. Et si une partie de moi se résignait à croire ce que mon père croyait, une autre devinait que sous cet épais manteau de neige, les bourgeons du bonheur se préparaient

Alors là maintenant tout de suite, je comprenais qu'il fallait que je fasse un choix.. ! Accepter de voir l'invisible ou continuer à croire ce que l'on m'avait appris..? Surmonter mes peurs ou rester caché derrrière ?

En fait, il fallait que je retrouve mon plaisir d'enfant, quand j'étais en vacances chez grand mère... dans son grenier, il y avait un carton avec "peurs" écrits à la craie et j'aimais à monter dessus... en criant "je monte sur les peurs et je surmonte encore... plus fort".

J'étais alors un pirate, bravant les poulpes géants, même le capitaine crochet n'avait qu'a bien se tenir, je me sentais invincible..
Mais pourquoi un jour, j'ai oubié ça ? Comment ai-je fait pour me perdre autant ? scratch

C'est alors que le vieux monsieur avec le manteau rouge, me sortit de ma rêverie ..
"Et dis donc moussaillon, atterit cinq minutes.. alors oui les apparences sont trompeuses,
on me prend souvent pour qui tu sais, le gars en rouge bien célèbre.. mais lui c'est une fable.. il n'existe pas" .. Par contre ouvre bien tes oreilles, respires profondément, j'ai bien plus grand à te dire :

"Je suis un esprit de la nature,... rendeer rappelle toi, oui... rappelle toi, tu m'as déja vu par le passé, redevient l'enfant, oui.. c'est ça, l'enfant que tu as été, plonges profondément à l'intéreur de toi.."

avatar
Cricri

Messages : 182
Date d'inscription : 01/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle métaphore commune

Message  germain le Ven 30 Nov - 15:01


Ce matin là, il avait beaucoup neigé autour du chalet, j'étais au chaud près de la cheminée, à boire mon chocolat chaud, quand un inconnu a frappé à ma porte...

Il était habillé de rouge avec une barbe blanche. Dans son dos un étrange sac. Il y a bien longtemps que je ne croyais plus au père noël, alors qui était donc cet inconnu.... santa

A mon âge, de toute façon on m'avait bien fait comprendre, que l'on n'avait plus le droit de croire à ces choses là..

Qu'il fallait être sérieux, travailler, assumer ses responsabilités... .Surtout qu'il était interdit de rêver, d'écouter les oiseaux, de rire comme un enfant...

Oui, une année de plus, une dose de légèreté en moins, une année en moins dans la possibilité d'être plus soi-même

Mon père me répétait chaque jour que la vie n'était pas faite pour être drôle, ni belle.. La vie était dure, et il fallait s'en contenter. Et si une partie de moi se résignait à croire ce que mon père croyait, une autre devinait que sous cet épais manteau de neige, les bourgeons du bonheur se préparaient

Alors là maintenant tout de suite, je comprenais qu'il fallait que je fasse un choix.. ! Accepter de voir l'invisible ou continuer à croire ce que l'on m'avait appris..? Surmonter mes peurs ou rester caché derrrière ?

En fait, il fallait que je retrouve mon plaisir d'enfant, quand j'étais en vacances chez grand mère... dans son grenier, il y avait un carton avec "peurs" écrits à la craie et j'aimais à monter dessus... en criant "je monte sur les peurs et je surmonte encore... plus fort".

J'étais alors un pirate, bravant les poulpes géants, même le capitaine crochet n'avait qu'a bien se tenir, je me sentais invincible..
Mais pourquoi un jour, j'ai oubié ça ? Comment ai-je fait pour me perdre autant ? scratch

C'est alors que le vieux monsieur avec le manteau rouge, me sortit de ma rêverie ..
"Et dis donc moussaillon, atterit cinq minutes.. alors oui les apparences sont trompeuses,
on me prend souvent pour qui tu sais, le gars en rouge bien célèbre.. mais lui c'est une fable.. il n'existe pas" .. Par contre ouvre bien tes oreilles, respires profondément, j'ai bien plus grand à te dire :

"Je suis un esprit de la nature,... rendeer rappelle toi, oui... rappelle toi, tu m'as déja vu par le passé, redevient l'enfant, oui.. c'est ça, l'enfant que tu as été, plonges profondément à l'intéreur de toi.."

Rappelle toi...à cette époque...comme tes yeux brillaient...oui...la magie était en toi...quand tu attendais ce monsieur...parfois la neige tombait...on imaginait qu'il arrivait là...sous un sapin...dehors...il faisait froid mais c'était du bon froid...la nature et lui ne faisait qu'un...on ne le voyait pas on l'imaginait...et la nuit on s'endormait avec toutes ces images...tous ces rêves en nous...là était la vrai magie...là est encore ta vrai magie...
avatar
germain

Messages : 326
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 55
Localisation : bondoufle 91

Voir le profil de l'utilisateur http://www.germain-roncari.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle métaphore commune

Message  camille griselin le Ven 30 Nov - 20:47

Ce matin là, il avait beaucoup neigé autour du chalet, j'étais au chaud près de la cheminée, à boire mon chocolat chaud, quand un inconnu a frappé à ma porte...

Il était habillé de rouge avec une barbe blanche. Dans son dos un étrange sac. Il y a bien longtemps que je ne croyais plus au père noël, alors qui était donc cet inconnu.... santa

A mon âge, de toute façon on m'avait bien fait comprendre, que l'on n'avait plus le droit de croire à ces choses là..

Qu'il fallait être sérieux, travailler, assumer ses responsabilités... .Surtout qu'il était interdit de rêver, d'écouter les oiseaux, de rire comme un enfant...

Oui, une année de plus, une dose de légèreté en moins, une année en moins dans la possibilité d'être plus soi-même

Mon père me répétait chaque jour que la vie n'était pas faite pour être drôle, ni belle.. La vie était dure, et il fallait s'en contenter. Et si une partie de moi se résignait à croire ce que mon père croyait, une autre devinait que sous cet épais manteau de neige, les bourgeons du bonheur se préparaient

Alors là maintenant tout de suite, je comprenais qu'il fallait que je fasse un choix.. ! Accepter de voir l'invisible ou continuer à croire ce que l'on m'avait appris..? Surmonter mes peurs ou rester caché derrrière ?

En fait, il fallait que je retrouve mon plaisir d'enfant, quand j'étais en vacances chez grand mère... dans son grenier, il y avait un carton avec "peurs" écrits à la craie et j'aimais à monter dessus... en criant "je monte sur les peurs et je surmonte encore... plus fort".

J'étais alors un pirate, bravant les poulpes géants, même le capitaine crochet n'avait qu'a bien se tenir, je me sentais invincible..
Mais pourquoi un jour, j'ai oubié ça ? Comment ai-je fait pour me perdre autant ? scratch

C'est alors que le vieux monsieur avec le manteau rouge, me sortit de ma rêverie ..
"Et dis donc moussaillon, atterit cinq minutes.. alors oui les apparences sont trompeuses,
on me prend souvent pour qui tu sais, le gars en rouge bien célèbre.. mais lui c'est une fable.. il n'existe pas" .. Par contre ouvre bien tes oreilles, respires profondément, j'ai bien plus grand à te dire :

"Je suis un esprit de la nature,... rendeer rappelle toi, oui... rappelle toi, tu m'as déja vu par le passé, redeviens l'enfant, oui.. c'est ça, l'enfant que tu as été, plonge profondément à l'intérieur de toi.."

-Rappelle toi...à cette époque...comme tes yeux brillaient...oui...la magie était en toi...quand tu attendais ce monsieur...parfois la neige tombait...on imaginait qu'il arrivait là...sous un sapin...dehors...il faisait froid mais c'était du bon froid...la nature et lui ne faisait qu'un...on ne le voyait pas on l'imaginait...et la nuit on s'endormait avec toutes ces images...tous ces rêves en nous...là était la vrai magie...là est encore ta vrai magie...

-Comment croire que cette magie existe encore, quand on voit la pollution, les guerres et l'égoïsme? Je ne crois plus en rien depuis longtemps,même si je me bats contre ces fléaux, je ne suis qu'une goutte d'eau qui ne change pas les choses...

-Tu vois c'est ça le problème, te battre contre ce que tu ne veux pas, c'est lui donner ton énergie.
Quand tu étais petit tu te battais pour ce que tu voulais et c'est pour cela que ça marchait...
Au lieu de te battre contre la guerre, bats toi pour la paix, au lieu de te battre contre la pollution, bats toi pour la protection de la nature... Au lieu d'être déçu par tout ce que l'homme a détruit, soit heureux de toutes les belles choses qu'il a construites...Ce n'est pas la magie qui a cessé d'exister... C'est ta vision du monde qui a changé...
avatar
camille griselin
Admin

Messages : 991
Date d'inscription : 28/12/2011
Age : 39
Localisation : cholet

Voir le profil de l'utilisateur http://hypnotherapie.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle métaphore commune

Message  Sophie Saracchi le Lun 3 Déc - 8:29

Ce matin là, il avait beaucoup neigé autour du chalet, j'étais au chaud près de la cheminée, à boire mon chocolat chaud, quand un inconnu a frappé à ma porte...

Il était habillé de rouge avec une barbe blanche. Dans son dos un étrange sac. Il y a bien longtemps que je ne croyais plus au père noël, alors qui était donc cet inconnu.... santa

A mon âge, de toute façon on m'avait bien fait comprendre, que l'on n'avait plus le droit de croire à ces choses là..

Qu'il fallait être sérieux, travailler, assumer ses responsabilités... .Surtout qu'il était interdit de rêver, d'écouter les oiseaux, de rire comme un enfant...

Oui, une année de plus, une dose de légèreté en moins, une année en moins dans la possibilité d'être plus soi-même

Mon père me répétait chaque jour que la vie n'était pas faite pour être drôle, ni belle.. La vie était dure, et il fallait s'en contenter. Et si une partie de moi se résignait à croire ce que mon père croyait, une autre devinait que sous cet épais manteau de neige, les bourgeons du bonheur se préparaient

Alors là maintenant tout de suite, je comprenais qu'il fallait que je fasse un choix.. ! Accepter de voir l'invisible ou continuer à croire ce que l'on m'avait appris..? Surmonter mes peurs ou rester caché derrrière ?

En fait, il fallait que je retrouve mon plaisir d'enfant, quand j'étais en vacances chez grand mère... dans son grenier, il y avait un carton avec "peurs" écrits à la craie et j'aimais à monter dessus... en criant "je monte sur les peurs et je surmonte encore... plus fort".

J'étais alors un pirate, bravant les poulpes géants, même le capitaine crochet n'avait qu'a bien se tenir, je me sentais invincible..
Mais pourquoi un jour, j'ai oubié ça ? Comment ai-je fait pour me perdre autant ? scratch

C'est alors que le vieux monsieur avec le manteau rouge, me sortit de ma rêverie ..
"Et dis donc moussaillon, atterit cinq minutes.. alors oui les apparences sont trompeuses,
on me prend souvent pour qui tu sais, le gars en rouge bien célèbre.. mais lui c'est une fable.. il n'existe pas" .. Par contre ouvre bien tes oreilles, respires profondément, j'ai bien plus grand à te dire :

"Je suis un esprit de la nature,... rendeer rappelle toi, oui... rappelle toi, tu m'as déja vu par le passé, redeviens l'enfant, oui.. c'est ça, l'enfant que tu as été, plonge profondément à l'intérieur de toi.."

-Rappelle toi...à cette époque...comme tes yeux brillaient...oui...la magie était en toi...quand tu attendais ce monsieur...parfois la neige tombait...on imaginait qu'il arrivait là...sous un sapin...dehors...il faisait froid mais c'était du bon froid...la nature et lui ne faisait qu'un...on ne le voyait pas on l'imaginait...et la nuit on s'endormait avec toutes ces images...tous ces rêves en nous...là était la vrai magie...là est encore ta vrai magie...

-Comment croire que cette magie existe encore, quand on voit la pollution, les guerres et l'égoïsme? Je ne crois plus en rien depuis longtemps,même si je me bats contre ces fléaux, je ne suis qu'une goutte d'eau qui ne change pas les choses...

-Tu vois c'est ça le problème, te battre contre ce que tu ne veux pas, c'est lui donner ton énergie.
Quand tu étais petit tu te battais pour ce que tu voulais et c'est pour cela que ça marchait...
Au lieu de te battre contre la guerre, bats toi pour la paix, au lieu de te battre contre la pollution, bats toi pour la protection de la nature... Au lieu d'être déçu par tout ce que l'homme a détruit, soit heureux de toutes les belles choses qu'il a construites...Ce n'est pas la magie qui a cessé d'exister... C'est ta vision du monde qui a changé...

Comme si tu décomposais un kaléidoscope pour comprendre son fonctionnement, tu ne verrais que des morceaux insignifiants et sans intérêt, alors que tout est bien réajusté, bien emboîté, la bon morceau à la bonne place, la bonne information au bon endroit, tu y vois des merveilles, des couleurs changeantes et lumineuses, des formes variables et vivantes... lui est resté le même pendant que toi, tu vois différemment toutes les belles possibilités qu'il t'offre....
avatar
Sophie Saracchi

Messages : 320
Date d'inscription : 12/03/2012
Age : 51
Localisation : Nantes sud - Le Bignon

Voir le profil de l'utilisateur http://www.socoach.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle métaphore commune

Message  camille griselin le Jeu 6 Déc - 8:30

Ce matin là, il avait beaucoup neigé autour du chalet, j'étais au chaud près de la cheminée, à boire mon chocolat chaud, quand un inconnu a frappé à ma porte...

Il était habillé de rouge avec une barbe blanche. Dans son dos un étrange sac. Il y a bien longtemps que je ne croyais plus au père noël, alors qui était donc cet inconnu.... santa

A mon âge, de toute façon on m'avait bien fait comprendre, que l'on n'avait plus le droit de croire à ces choses là..

Qu'il fallait être sérieux, travailler, assumer ses responsabilités... .Surtout qu'il était interdit de rêver, d'écouter les oiseaux, de rire comme un enfant...

Oui, une année de plus, une dose de légèreté en moins, une année en moins dans la possibilité d'être plus soi-même

Mon père me répétait chaque jour que la vie n'était pas faite pour être drôle, ni belle.. La vie était dure, et il fallait s'en contenter. Et si une partie de moi se résignait à croire ce que mon père croyait, une autre devinait que sous cet épais manteau de neige, les bourgeons du bonheur se préparaient

Alors là maintenant tout de suite, je comprenais qu'il fallait que je fasse un choix.. ! Accepter de voir l'invisible ou continuer à croire ce que l'on m'avait appris..? Surmonter mes peurs ou rester caché derrière ?

En fait, il fallait que je retrouve mon plaisir d'enfant, quand j'étais en vacances chez grand mère... dans son grenier, il y avait un carton avec "peurs" écrits à la craie et j'aimais à monter dessus... en criant "je monte sur les peurs et je surmonte encore... plus fort".

J'étais alors un pirate, bravant les poulpes géants, même le capitaine crochet n'avait qu'a bien se tenir, je me sentais invincible..
Mais pourquoi un jour, j'ai oublié ça ? Comment ai-je fait pour me perdre autant ? scratch

C'est alors que le vieux monsieur avec le manteau rouge, me sortit de ma rêverie ..
"Et dis donc moussaillon, atteris cinq minutes.. alors oui les apparences sont trompeuses,
on me prend souvent pour qui tu sais, le gars en rouge bien célèbre.. mais lui c'est une fable.. il n'existe pas" .. Par contre ouvre bien tes oreilles, respires profondément, j'ai bien plus grand à te dire :

"Je suis un esprit de la nature,... rendeer rappelle toi, oui... rappelle toi, tu m'as déja vu par le passé, redeviens l'enfant, oui.. c'est ça, l'enfant que tu as été, plonge profondément à l'intérieur de toi.."

-Rappelle toi...à cette époque...comme tes yeux brillaient...oui...la magie était en toi...quand tu attendais ce monsieur...parfois la neige tombait...on imaginait qu'il arrivait là...sous un sapin...dehors...il faisait froid mais c'était du bon froid...la nature et lui ne faisait qu'un...on ne le voyait pas on l'imaginait...et la nuit on s'endormait avec toutes ces images...tous ces rêves en nous...là était la vraie magie...là est encore ta vraie magie...

-Comment croire que cette magie existe encore, quand on voit la pollution, les guerres et l'égoïsme? Je ne crois plus en rien depuis longtemps,même si je me bats contre ces fléaux, je ne suis qu'une goutte d'eau qui ne change pas les choses...

-Tu vois c'est ça le problème, te battre contre ce que tu ne veux pas, c'est lui donner ton énergie.
Quand tu étais petit tu te battais pour ce que tu voulais et c'est pour cela que ça marchait...
Au lieu de te battre contre la guerre, bats toi pour la paix, au lieu de te battre contre la pollution, bats toi pour la protection de la nature... Au lieu d'être déçu par tout ce que l'homme a détruit, soit heureux de toutes les belles choses qu'il a construites...Ce n'est pas la magie qui a cessé d'exister... C'est ta vision du monde qui a changé...

Comme si tu décomposais un kaléidoscope pour comprendre son fonctionnement, tu ne verrais que des morceaux insignifiants et sans intérêt, alors que tout est bien réajusté, bien emboîté, le bon morceau à la bonne place, la bonne information au bon endroit, tu y vois des merveilles, des couleurs changeantes et lumineuses, des formes variables et vivantes... lui est resté le même pendant que toi, tu vois différemment toutes les belles possibilités qu'il t'offre....

Viens avec moi...planté dans ce chalet tu ne peux voir qu'un seul versant de la montagne, je te propose de grimper jusqu'au sommet, pour avoir une vue d'ensemble et pour comprendre...Comprendre que la vision du monde ne dépend pas du monde, mais des yeux qui le regardent....Tant que tu regarderas le monde avec les yeux de ton père, tu ne pourras pas voir la beauté de ce qui a été créé pour toi...

avatar
camille griselin
Admin

Messages : 991
Date d'inscription : 28/12/2011
Age : 39
Localisation : cholet

Voir le profil de l'utilisateur http://hypnotherapie.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle métaphore commune

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum