le café des praticiens en hypnose
Bienvenue sur ce forum, merci de vous inscrire pour accéder aux discussions

Estime de soi et confiance en soi

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Estime de soi et confiance en soi

Message  Seb-49 le Lun 24 Sep - 12:02

Dans une région lointaine du comté d'Aquitaine, le septième comte de Poitou et 9° Duc d`Aquitaine Guillaume IX s’illustrait plus souvent par ses conquêtes que par sa gestion terrienne. ll se brouillait souvent avec ses barons et évêques dans ses immenses domaines qui s`étendaient de la Loire à la Gascogne. Erudit, chasseur émérite, sévère, il vivait en maître absolu dans son château médiéval. Le comte régissait ses terres et les serfs qui travaillaient dans ses domaines sans complaisance avec autorité et rudesse. Dans les fonds du vallon, Hubert Gaillard, Cerf de quarante années, vigoureux et travailleur, père de 3 enfants, vivait avec sa famille dans sa chaumière, dans la simplicité, la sobriété et le labeur difficile. Il payait régulièrement la dîme et la gabelle au percepteur principal du Comte. ll ne se plaignait pas, parlait peu, souriait rarement. Le travail était sa vie. ll avait juste de quoi vivre du fruit de son labour, mais acceptait cette vie. ll n`avait connu que cela depuis son enfance. Les journées étaient longues et la terre ingrate, mais son obstination lui permettait de manger à sa faim, de faire bouillir le « pot-bouille ›› dans la cheminée de pierre de lave et d'avoir un peu de chaleur réconfortante dans son foyer. Son fidèle cheval de trait l'aidait dans sa tâche. ll tirait la charrue et Hubert guidait le socle dans le sillon rectiligne. Parfois un galet, un caillou ou une grosse pierre freinait leur progression. Hubert jurait : Morbleu, diantre encore une satanée caillasse ›› Mais avec patience, il dégageait la voie et reprenait-le sillon profond et droit. Un matin de printemps, le soleil était au Zénith, les feuilles des arbres bourgeonnaient, les fleurs s'épanouissaient, le ruisseau gazouillait comme s'il chantait. Hubert remarqua sur son champ un endroit libre et vide de toute culture. Cela l'intrigua. ll s`approcha et remarqua une pierre insolite grise argentée, dégagée par les giboulées de Mars. ll s`approcha, étonné, et se pencha sur ce point et commença à regarder intensément, dans un premier temps et ensuite retourna la terre avec un petit bâton qu'il tenait à la main. Cette supposée pierre ressemblait étrangement à un morceau de métal. ll dégagea un peu plus de terre noire et humide, un angle apparut comme un objet familier, peut être une casserole, un plat en étain ou une boîte métallique ? De plus en plus fasciné par cette découverte insolite, Hubert persévéra dans sa recherche. ll gratta, poussa, évacua, creusa la terre pour en dégager l`objet. Plus il progressait, et plus l'objet semblait lourd et grand comme une cassette ou peut-être un coffre. « Pourquoi pas un coffre, pensa-t-il ? ›› << Pourquoi pas un trésor '? Non ! Ce serait, Diantre, un foutu coup de dé ! ›› Il persévéra dans son investigation bizarre, et petit à petit apparut un coffre assez grand et volumineux qui bougea avec d`énormes difficultés tant d’enracinement terrestre était puissant, amplifie par les années. Des concrétions commençaient à adhérer au coffre. Hubert fut contraint d'aller chercher son vieux et fidèle serviteur de trait pour désenclaver l`objet. Enfin, il arriva à ses fins et tracta le coffre jusqu'à la remise vétuste où il rangeait habituellement ses outils de laboureur. Il gratta le coffre, essaya de lire l’inscription érodée par le temps, en vain, évalua la fermeture. Finalement, il décida de l'ouvrir en force. « Sacrebleu, par tous les saints 1 ›› s'exclama-t-il. Le coffre était plein ! Plein de pièces d'or... Il tomba à genoux, les yeux écarquillés, en larmes l Le souffle coupé. Il lui fallut plusieurs minutes pour se remettre de ses émotions et réaliser cette merveilleuse et magnifique découverte ! Il regarda autour de lui. Personne ne l'avait vu dans l'immensité des fonds du vallon. il décida de cacher le coffre au pied de la remise, sous le bois sec, bien à l`abri ! « Nous verrons demain ! Il faut que je pense à tout ça, sereinement ! » Il prit la décision de n’en parler à personne jusqu'au lendemain ! Ni à ses enfants, ni à sa chère épouse Corisande, qu'il aimait pourtant par-dessus tout ! Il respira profondément et se sentit confiant, heureux et rasséréné. Son sommeil fut peuplé de rêves fantasmagoriques, grandioses et majestueux comme les grands fleuves couleur bleu acier qui courent et caracolent vers l'océan. « La nuit porte conseil» murmure le vieil adage. Au petit matin, Hubert avait pris sa décision : « J`enterrerai ma découverte et la cacherai profondément .Personne ne saura 1 Et si un jour je suis dans la disette, j'aurai de quoi affronter les temps durs et sombres des nuits sans lune ! ›› Ce qui fut dit fut fait. Hubert, trouva un endroit sûr et procéda, le matin même à enfouissement méthodique et précis de sa merveilleuse trouvaille au fond de l'abri. Ainsi fut fait, ainsi va la vie, ainsi vont les choses. Hubert reprend aujourd'hui son travail avec courage, mais avec un nouveau comportement, un nouvel état, bénéfique et bien plus agréable pour lui. Il se sent dorénavant léger, léger, un bien-être et un bonheur vital l'envahissent. Il se sent détendu, détendu, profondément détendu... En harmonie avec sa chère nature qu'il aime tant... il écoute avec beaucoup plus d'acuité et d'attention les oiseaux gazouiller. Il regarde leurs robes multicolores et chatoyantes, il sent la brise sur son visage, il sent et écoute les feuilles crisser en ricanant sous ses sabots de bois de hêtre... Merveilleusement détendu, profondément relaxé, en harmonie avec les éléments, et avec lui-même. Il lâche enfin prise... Il se sent bien, parfaitement bien... Il commence à sourire, et fait exceptionnel, il se surprend à siffloter d'allégresse. Et les ans s'écoulent, doucement, lentement, baignés de petits riens légers et agréables qui cristallisent la plénitude d'une vie équilibrée et étincelante. Il profite de chaque instant en respirant profondément en pleine conscience. Il prend le temps, enfin il prend le temps. Et le temps passe. Les années de bonheur s`écoulent. De longues décennies passent et Hubert vient de fêter ses 100 ans, un siècle déjà ! Un jour, il rassemble sa famille, ses cinq enfants et sa chère épouse Corisande. Il leur dit: « Je tiens un grand secret que je veux dévoiler de séant, car je ne tarderai pas à partir pour rejoindre le royaume du ciel, de Dieu et des Saints. Ne soyez pas en peine, nous sommes une famille unie, solidaire, et nous avons une vie saine, simple, mais heureuse. Nous avons de quoi manger, et notre entente est belle. Mon affection pour vous est grande et mon cœur est rempli de votre amour. ›› « Dès que je serai parti, cherchez au fond de la remise, sous le bois sec, sous la pierre noire, vous creuserez et trouverez un coffre qui assurera votre sécurité. ›› Hubert part quelques mois plus tard vers le royaume des cieux. Ainsi fut fait. Les enfants, respectant la volonté du patriarche, allèrent récupérer le coffre, mais quelle ne fut pas leur surprise ! Le coffre était vide ! En effet dix années plus tôt des bandits, des brigands de grands chemins avaient trouvé par hasard le coffre, l'avaient vidé et étaient partis en le remettant en place pour ne pas attirer l'attention sur eux, car ils étaient recherchés depuis longtemps dans le comté. Hubert a eu une belle vie, son attitude et son comportement ont changé dés lors de sa magnifique découverte, en s'appuyant intensément sur la confiance en l'avenir et la sérénité que lui assurait sa perception subjective de sa vie en toute sécurité, en toute plénitude. Sa carte du monde avait été bouleversée par cette perception novatrice et belle de son monde intérieur. Il avait changé en amplifiant ses croyances d'un monde plus agréable et plus conforme à ses désirs. Ce monde virtuel a été intégré au plus profond de son être, et lui a permis de vivre en harmonie avec tous les éléments importants de sa vie.

Frédéric Guegan
avatar
Seb-49

Messages : 227
Date d'inscription : 28/12/2011
Localisation : Cholet - 49300

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestresorsdelame.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Estime de soi et confiance en soi

Message  Sophie Saracchi le Mar 25 Sep - 12:01

Bonjour Sébastien,

Je viens enfin de prendre le temps de lire ce texte. Il est super... j'aime beaucoup cette idée de trésor conservé qui change tout, alors que rien, concrètement, n'a changé.

Merci de ce partage.

Sophie.
avatar
Sophie Saracchi

Messages : 320
Date d'inscription : 12/03/2012
Age : 51
Localisation : Nantes sud - Le Bignon

Voir le profil de l'utilisateur http://www.socoach.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum