le café des praticiens en hypnose
Bienvenue sur ce forum, merci de vous inscrire pour accéder aux discussions

Bégaiement : le secret de famille

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bégaiement : le secret de famille

Message  cesarine le Mar 10 Jan - 15:00

Bégaiement : le secret de famille


Je vais maintenant vous parler de l'histoire d' Éloïse.

C'est l'histoire d'une jeune femme, qui déjà toute petite ressentait en elle une différence. Elle voyait bien que sa peau était légèrement plus foncée que celle de ses sœurs, ses yeux aussi étaient plus noir. Elle rêvait de voyager, de chanter, de danser. Elle se sentait le cœur léger.

Sa mère lui répétait tout le temps, tu es le portrait craché de ta grand mère.
Le problème, c'est qu'elle se souvenait plus vraiment de sa grand mère. Celle ci était décédée lorsqu'elle était encore petite.

Pourtant, dès son plus jeune âge, elle avait senti une différence, et, son inconscient avait capté quelque chose, sans pouvoir mettre un nom, ou des mots adaptés à ce qu'elle ressentait. De plus, elle sentait qu'une émotion la travaillait en sourdine.

Sa maîtresse remarqua vite, son manque de confiance, et ses troubles de l'apprentissage.

Petite, elle imaginait souvent le pire et se croyait responsable de la souffrance de sa mère. Elle se posait beaucoup de questions.

"Comment se fait-il que je ne me sois pas rendu compte d'avoir fait quelque chose de mal? Me cache-t-elle des choses ?"

En grandissant, son corps c'était mit à lui parler, mais elle n'entendit pas le message. Elle se culpabilisait simplement d’Être différente, et se renfermait de plus en plus.

En grandissant, elle fut en proie , à des émotions , difficiles à vivre. Elle commença à déprimer régulièrement, elle traversait aussi des crises d'angoisses, qui se traduisaient, souvent par des problèmes d'élocution, elle était aussi souvent envahies par des images obsédantes, des désirs qui lui semblaient totalement étrangers …

Elle pressentait qu'on lui caché quelque chose, sans savoir pour autant de quoi il s'agissait. Une partie d'elle en avait l’intuition , tandis que l’autre essayait de se persuader du contraire en se disant ses parents n’avaient pu lui mentir.

De plus, sa mère avait toujours donné le change, et avait toujours donné l'impression d'avoir le contrôle de la famille.
Et, pendant longtemps Marina c'était accrochée à cette façade qui était importante pour elle, car elle l'a rassuré, parce qu'elle était soucieuse de s'intégrer aux autres pour ne pas sembler bizarres, car elle se disait que si elle se sentait différente, alors les autres devaient bien voir aussi cette différence en elle.»

Elle avait bien essayé de poser des questions sur sa naissance, sur le temps qu'il faisait, sur l'heure à laquelle elle était née. Mais le clan familial semblait pris d'un trou de mémoire. C’est ainsi que, porteuses de son passé occulté, de ces petits bouts de mémoire manquants, elle commençait à comprendre qu'un secret de famille, devenait vraiment le maîtres silencieux de son destin.

Un jour, sa mère finit par se trahir, consciemment ou inconsciemment, elle commit un lapsus, et s'empêtrera dans des commentaires contradictoires. L'intonation de sa voix, ses mimiques et sa gêne avaient créés une atmosphère qui avait intrigué et déstabilisé Éloïse. C'est là qu'elle prit conscience, que le secret pouvait agir sans d'être révélé.

Et, depuis ce jour, elle fut bien décidée à briser la loi du silence.Elle lança diverses investigations, et puis un jour, en rangeant le grenier, elle trouva un document qui stipulait son adoption.

Sa mère ayant perdu un enfant à la naissance, l'avait l'adoptée .
Elle découvrit que sa vraie mère était une gitane. Quand elle eut découvert qu'elle n'appartenait pas à la famille dans laquelle elle avait grandi,
elle avait tout d'abord ressenti comme un soulagement, car elle pouvait enfin comprendre pourquoi elle se sentait si différente de cette famille.

Elle en parla à sa mère qui s'effondra, lorsque sa fille arriva triomphante la preuve à l'appui. Sa mère lui dit qu'elle avait gardé le secret pour la protéger. Mais la protéger de quoi ? Se demandait Éloïse, qui avait un peu l'impression que sa mère lui avait volé un bout de sa vie.
La révélation seul du secret ne lui permit pas d’en guérir. Du moins, ce n'était pas suffisant.
Alors, elle trouva une issue dans la création artistique et dans l’écriture. Et c'est ainsi qu'elle pu réécrire son histoire. Et grâce à cela, elle réalisa qu'elle était adulte, et qu' elle n’avait plus à gérer les malheurs passés de sa famille.
Et qu’il était temps pour elle de reprendre en son destin en main, et d’utiliser ses ressources intérieures pour créer sa propre vie.

Transition :

Alors peut être est il temps d'en terminer avec ce secret de famille. Peut être est il temps d’arrêter de gérer les malheurs passés de votre famille.
Et peut être est il temps pour vous d’utiliser vos ressources intérieures pour créer votre propre vie. « Et ainsi reprendre votre destin en main » .

cesarine

Messages : 65
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 46
Localisation : st sauveur le vicomte

Voir le profil de l'utilisateur http://site : http : cesarine50.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bégaiement : le secret de famille

Message  Laurette1806 le Mar 10 Jan - 15:39

merci beaucoup...elle amène une piste....et je pense qu'elle peut s'appliquer pour plein d'autres sujets...à retenir...
avatar
Laurette1806

Messages : 239
Date d'inscription : 27/09/2015
Age : 47
Localisation : mayenne

Voir le profil de l'utilisateur http://www.stop-tabac-hypnose.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum