le café des praticiens en hypnose
Bienvenue sur ce forum, merci de vous inscrire pour accéder aux discussions

Bégaiement :Dino, le petit dragon

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bégaiement :Dino, le petit dragon

Message  cesarine le Mer 4 Jan - 10:03

Bégaiement :Dino, le petit dragon

Peut être vous souvenez vous de l'histoire de Pinocchio, ce petit garçon dont le nez s'allongeait à chaque fois qu'il disait un mensonge.

Eh bien, en fait, ce n'est pas l'histoire de Pinocchio dont j'ai envie de vous parler aujourd'hui. J'ai plutôt envie de vous parler de Dino.

C'est l'histoire d'un petit dragon qui voyait son papa comme un méga géant dragon, surpuissant cracheur de feu. Dino était toujours très impressionné d'entendre rugir son père .
En effet, quand celui ci faisait rugir sa gorge, il en sortait des boulets de canon rouge vif qui étaient capable de tout détruire sur son passage.

ll savait se montrait si exigent et si intolérant envers les siens, que notre petit Dino, en tremblait de tout son être, car il se sentait si petit et si fragile.
Alors, quand son papa lui demandait de faire rugir sa gorge, et d'en sortir des boulets de canon, il n'en sortait que de petits bouts de noisette qui venaient se bousculer, et s'entrechoquer, les uns aux autres.

Son papa trouvait cela très énervant, d'autant qu'il pensait que son fils le faisait exprès pour le contrarier. Alors comme pour se venger d'avoir un fils différent, il s'amusait à le ridiculiser devant tout le monde. Il se moquait de ces sons désarticulés et saccadés.

Pourtant, Dino faisait beaucoup d'efforts, pour être à la hauteur de la demande de son père.
Il aurait tellement aimé lui faire plaisir. Alors, il s 'exécutait tant bien que mal, mais plus il essayait, et plus il perdait ses moyens.

Dino, souffrait beaucoup de l'autorité de son père, et vivait très mal, ces humiliations à répétition. Ses mots, ses émotions, se mélangeaient. Alors pour se protéger il s'enfermait, et préférait garder le silence.

Souvent, il sentait son cœur se nouer, il ravalait sa salive, il chassait ses émotions pour ne pas pleurer, car son père détestait par dessus tout le moment ou il se mettait à pleurer. A l'intérieur de lui, il ressentait un mélange de colère et de culpabilité.


Mais en grandissant cette peur de s'exprimer avait pris des proportions, car il était resté ce petit être vulnérable, et même s'il avait arrêté de pleurer devant les colères de son père, il n 'en restait pas moins sensible. Aussi, en enfermant ses émotions au plus profond de lui,  ses sentiments étaient devenus confus.

Maintenant, il se sentait hésitant, rejeté de sa famille, des autres.
A l'école tout était devenu compliqué. Notre petit dragon appréhendait le monde qui lui demandait de s'exprimer …

Alors une de ces maîtresses qui connaissait bien le monde des dragons, lui dit qu'il n'était pas obligé de ressemblait aux autres dragons. Qu'il avait le droit d'utiliser sa différence pour en faire une force, « et c'est ce que je te propose de faire, si tu acceptes de participer au spectacle de fin d'année. »

Elle avait construit le spectacle sous la forme d'une comédie musicale, et contre toute attente, elle lui avait réservé le 1er rôle.
Elle lui proposa de le faire répéter régulièrement. Elle lui parlait lentement, avec un voix si douce, et si agréable qu'il en oubliait toutes ses peurs, il se laissait bercer par la tendresse de sa voix, et par la douceurs de ces instants. A ce moment, il réalisait que personne n'avait jamais pris le temps de lui parler si gentillement. Personnel lui avait accordé autant d'attentions.

Elle lui fit répéter et répéter inlassablement toutes les répliques. Elle semblait toujours si confiante en son élève, que Dino prenait plaisir à lui donner la réplique.
Il devait tout d'abord connaître son texte, et lui répéter toutes les répliques.

Puis elle lui proposa de recommencer le même exercice, mais cette fois devant l'image de son père. A ce moment Dino sentait ses jambes se dérober, il perdait tous ces moyens, et les petites noisettes à nouveau se bousculées pour former un son écartelé.
Ce n'est pas grave dit elle, avec un joli sourire. Il te faut juste reprendre confiance en toi.

Alors, elle l'encouragea à continuer d'alterner : une réplique pour elle, une réplique pour son père.

Au bout de quelques semaines, le jeune dragon faisait rugir sa gorge avec une telle dextérité que son père ne le reconnu pas au début du spectacle.
Ce n'est qu'au deuxième acte, qu'il commença à comprendre que ce beau et jeune dragon qui grognait si fièrement était bel et bien son fils.
Les larmes aux yeux, il vint féliciter son fils et s'excusa ne n'avoir pas avoir compris le potentiel dont son fils était capable.

Maintenant, il pouvait répondre à son père sans le craindre.
Sa colère avait disparu. Maintenant, il savait qu'il avait le droit de s'exprimer, d’être lui sans avoir à se soucier de se ce que les autres pensaient. Il était libre, enfin débarrassé de ses peurs, et confiant en la vie.

cesarine

Messages : 65
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 47
Localisation : st sauveur le vicomte

Voir le profil de l'utilisateur http://site : http : cesarine50.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum