le café des praticiens en hypnose
Bienvenue sur ce forum, merci de vous inscrire pour accéder aux discussions

Dire Non et déculpabiliser !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dire Non et déculpabiliser !

Message  Laurette1806 le Jeu 22 Déc - 16:42

Vous êtes vous déjà demandé pourquoi, tout au long de notre vie, il est si mal venu de dire Non...
Du genre vous savez :
Non, je n'aime pas
Non, cela ne me plaît pas
Non, je n'en ai pas envie
Non, je n'ai pas envie de parler
non, ce que tu me dis ne m'intéresse pas
Non, je ne suis pas heureux....
J'ai essayé de comprendre et je me suis retrouvée quelques années en arrière...
Je me rappelle en classe de 5ème..issue d'une famille très pauvre, je récupérai les habits portés par d'autres foyers aussi modeste que le mien...à 13 ans, j'avais juste envie d'être comme tout le monde...même si au fond de moi, la colère de l'injustice grondait...et je vous expliquerai pourquoi tout à l'heure...
A 13 ans, mon prof de sport en ayant assez de me voir dans des chaussures de ville jouer les match de Hand a écrit à mes parents pour que je sois chaussée de la bonne façon au prochain cours de sport...
J'ai remercié ce prof que j'ai détesté peu de temps après....
Mes parents qui n'estimaient pas nécessaire une paire de basket pour je cite «  pour ce que tu vas en faire plus tard... » avaient mis mis le prix dans ces chaussures empoisonnées...
Ils sont revenus quelques heures plus tard avec une paire de chaussures en toiles rouge à pois...d'un côté et rayées de l'autre...ils avaient dû collaborer à deux pour la conception du genre, sans pouvoir s'entendre sur le motif final...ou alors je devais faire partie d'un projet expérimental....comment survivre à la honte... 
En l'espace d'une seconde je suis passée du soulagement qui allait me libérer de cette humiliation hebdomadaire au désespoir le plus profond...Comment à 13 ans, allais- je assumer d'être encore plus ridicule dans ces tennis...
A mon manque de confiance, à ce sentiment de différence, à l'impression d'être la brebis à 5 pattes, je devais maintenant assumer ces chaussures qui me donnaient l'impression d'endosser le brassard orange fluo des intervenants sur les routes...
Mon visage fermé a déclaré la guerre à des parents sourds....et leur défense sonnait comme une litanie interminable :
Tu te rends compte de ton ingratitude ? Nous faisons tellement d'effort et toi, tu te payes le luxe de faire la difficile ….Tu n'as pas honte ? Ton père se lève tôt pour aller travailler, moi je me sacrifie pour vous....je ne m'achète jamais rien et toi, tu oses dire que tu n'aimes pas....
Je ne sais pas si vous pouvez imaginer ces bombes laissées dans mon esprit...parce qu'ils venaient de sceller un contrat aux clauses indiscutables : Tu aimeras même si tu n'aimes pas...car si tu n'aimes pas, tu auras honte de toi, tu te sentiras indigne, tu n'oseras pas l'avouer, parce que si l'autre aime alors c'est que c'est toi qui a un problème...
Si la peine de l'autre ne te fait pas aimer ce que tu as, alors tu es un être indigne...
Finalement j'ai grandi en pensant que tout ce qui m'arrivait était forcément bon pour moi, parce que, quelques part, au bout de la chaîne, un autre que moi avait souffert...et qu'au nom de cette souffrance, je devais me satisfaire de mon existence et au mieux, en être reconnaissante...
Ainsi, j'ai mangé et j'ai dû apprécier même si je détestais ce que l'on me servait, au nom de «  Te rends-tu compte que certains n'ont pas de quoi manger ?
Ainsi, j'ai dû finir mon assiette au nom de «  Quand, même , par respect pour ceux qui n'ont rien....
Ainsi, j'ai dû subir les embrassades de ces anciens alors qu'enfants, je n'aimais pas leurs baisers humides...au nom de «  Tu es un enfant, tu dois le respect »....
J'ai dû dire merci lorsque j'avais envie de les envoyer paître...
j'ai dû refouler ma douleur au nom de «  Il y a plus grave ailleurs...certains souffrent pour de bonnes raison »....
J'ai dû affronter ma solitude et mes peurs parce que «  c'est la vie »....c'est ainsi....et...
De fil en ainsi, j'ai tissé un manteau de « fais comme si tout allait bien »....
Prends cette petite boutade en pleine figure et souris parce que c'était juste pour rire....
Ravale tes envies, ravale tes rêves...parce qu'ils avaient une valeur pour ton seul esprit connaisseur...
Et puis je suis devenue parent....j'ai forcé mes enfants à finir leur assiette, je leur ai enfilé des pantalons qui grattent, des pulls qui collent, des chaussures solides....lorsqu'un jour de grand soleil, les yeux de ma fille ont brillé plus que de coutume....
J'ignore si c'était l’œuvre du temps, l'heure de la journée, la cuillère de trop dans sa bouche mais ses yeux me semblaient tellement familiers...en fait, c'était mes yeux dans les siens...ou les siens dans les miens....mais impossible de me regarder en face...
j'avais les yeux d'un bourreau et les oreilles coupées....
Comment ne pas entendre le NON qu'elle me lançait...puisque c'était le mien qui résonnait encore depuis le passé ?
A force de mettre ma main sur mes oreilles pour boucher mes propres « non », ils avaient attendus patiemment une autre bouche pour parler....et en regardant ma fille....en l'aimant, en sachant quel être pur elle habitait....j'ai su qu'elle restait aussi belle même en n'aimant pas...qu'elle avait le droit de refuser, le droit d'avoir envie de goûter à autre chose...le droit de détester le cadeau qu'on lui offrait mais continuer à aimer les mains qui lui tendaient...
Dans ma tête on avait tout mélangé....alors j'ai rendu à mes parents, aux adultes leurs leçons de morale en mettant à jour leurs citations et leurs instructions civiques dont ils avaient abusé depuis toujours....je leur tendu ai deux paniers : un dans lequelle je leur rendais toutes ces morales limitantes et l'autre dans lequel j'y ai mis leur jugements de valeurs, la façon dont ils m'avaient définie en me faisant croire que je devais aimer ce qui n'était pas aimable....et puis....je me suis écrit une lettre d’excuses dans laquelle je me pardonnais d'avoir douté de moi, de les avoir cru en me traitant de menteuse...d'avoir accepté de croire que j'étais une ingrate, d'avoir continué à me maltraiter, à m'ignorer....
Ce contrat prend effet aujourd'hui parce que je sais que le Non est uniquement une réponse possible à une question....Le NON que vous prononcez est simplement l'expression d'une différence, de votre particularité, de votre rareté, de votre position, de votre place...de votre unicité, de votre singularité....
Dire Non, c'est se reconnaître et renaître...et c'est se dire OUI à soi Même....
avatar
Laurette1806

Messages : 249
Date d'inscription : 27/09/2015
Age : 47
Localisation : mayenne

Voir le profil de l'utilisateur http://www.stop-tabac-hypnose.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire Non et déculpabiliser !

Message  Céline44 le Ven 23 Déc - 9:29

BRAVO

J'adore, elle est vraiment poignante et elle a raisonnée en moi.
Je pense que je vais l'utiliser...

Merci pour ce partage
Céline.
avatar
Céline44

Messages : 54
Date d'inscription : 06/10/2015
Age : 33
Localisation : Pouillé les coteaux

Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose44.vpweb.fr/

Revenir en haut Aller en bas

merci

Message  sophie Chapelle le Lun 2 Jan - 15:17

pour ce magnifique partage, ca me parle beaucoup!
et je pense que ca va libérer pas mal de personnes
merci...

sophie

sophie Chapelle

Messages : 2
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 43
Localisation : martinique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire Non et déculpabiliser !

Message  Anne-Cécile le Lun 2 Jan - 15:53

J'ai bien fait de prendre quelques minutes pour la lire car encore une fois, tu sais utiliser les mots qui touchent, c'est magnifique!!
Merci à toi Laurette!!
avatar
Anne-Cécile

Messages : 302
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 43
Localisation : Le Loroux Bottereau 44

Voir le profil de l'utilisateur http://www.formation-hypnose-sajece-distance-44.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire Non et déculpabiliser !

Message  camille griselin le Lun 2 Jan - 19:30

Merci Laurette... C'est très parlant!!!
avatar
camille griselin
Admin

Messages : 991
Date d'inscription : 28/12/2011
Age : 39
Localisation : cholet

Voir le profil de l'utilisateur http://hypnotherapie.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire Non et déculpabiliser !

Message  Vinie le Mar 3 Jan - 9:26

Bon nombre de personnes vont se reconnaître dans ce texte, sûrement autant que dans la maison cube...
Merci Laurette, c'est très joli.

Vinie

Vinie

Messages : 259
Date d'inscription : 19/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire Non et déculpabiliser !

Message  Laurette1806 le Mar 3 Jan - 9:44

Merci à vous mesdames ! C'est très encourageant !
avatar
Laurette1806

Messages : 249
Date d'inscription : 27/09/2015
Age : 47
Localisation : mayenne

Voir le profil de l'utilisateur http://www.stop-tabac-hypnose.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dire Non et déculpabiliser !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum