le café des praticiens en hypnose
Bienvenue sur ce forum, merci de vous inscrire pour accéder aux discussions

narcolepsie (fuir la réalité)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

narcolepsie (fuir la réalité)

Message  Vinie le Lun 27 Juin - 21:31

bonsoir à tous,
voici une métaphore que j'ai écrite ce soir pour la narcolepsie d'une amie. Son fils a eu une leucémie il y a quelques années et il en est sorti aveugle d'un oeil. Il a guéri de sa leucémie mais elle a beaucoup de mal à accepter pour son oeil. Depuis elle est narcoleptique.
que pensez-vous de cette métaphore ?
pensez-vous qu'elle n'est pas assez subtile et qu'elle se rapproche trop de leur histoire ?
Merci d'avance pour vos réponses.
Bonne soirée à tous.
Vinie

NARCOLEPSIE
Je vais te raconter l’histoire de Pierre. C’est un petit garçon comme les autres, qui vivait dans une maison comme les autres, dans un village comme les autres.
Pierre aimait beaucoup le football mais il n’avait pas le niveau pour entrer dans l’équipe du village. Il avait passé les tests mais n’avait par réussi et il en souffrait énormément. Alors sa maman lui acheta un ballon pour qu’il s’entraîne. Chaque jour elle jouait avec lui et le poussait à se battre pour qu’il y arrive. Qu’il vente ou qu’il pleuve, elle était toujours à ses côtés et ne le laissait jamais tombé. Elle prenait même des jours de congés pour qu’ils s’entraînent ensemble. Chaque jour ils se battaient ensemble pour que Pierre joue mieux et qu’il puisse enfin entrer dans l’équipe du village comme les autres garçons de son âge.
Régulièrement, il passait les tests mais il était toujours recalé. Le niveau n’était pas suffisant pour qu’il joue parfaitement bien. Alors aussitôt sa maman le boostait, elle ne baissait jamais les bras, pourtant elle pleurait parfois seule dans son lit car elle était si malheureuse pour lui. Mais elle ne lui montrait jamais et le poussait à se battre encore et encore.
Ça a duré environ 3 ans je crois, quand enfin, à la fin de la 3ème année, Pierre réussit les tests. Il jouait parfaitement bien. Enfin ! Sa maman était tellement soulagée ! Ils s’étaient tellement battus ensemble ! Enfin les résultats étaient positifs !
Tout était fini mais ou plutôt tout allait pouvoir commencer. Seulement il y avait un petit hic. En passant les tests, Pierre a abîmé son ballon. A chaque entraînement, les autres petits garçons arrivaient avec leur ballon tout neuf et celui de Pierre était abîmé. Il s’était habitué. Bien sûr il aurait préféré avoir un ballon en bon état comme ses copains mais c’était comme ça, il faisait avec. Il avait réussi les tests, c’était le plus important.
Mais sa maman avait du mal à s’y faire. Les autres garçons avaient des ballons en bon état et celui de son fils était abîmé et elle ne pouvait pas le réparer ou en acheter un autre. Elle avait du mal à l’accepter. Alors pour ne pas voir ça, elle se plongeait dans la lecture. Dés qu’elle avait 5 minutes, elle lisait. Dés qu’elle se posait dans le canapé, sur une chaise, dans une salle d’attente, elle lisait… Pour ne pas voir que son fils avait un ballon abîmé, elle se sombrait dans la lecture.
Mais Pierre lui voulait retrouver sa Maman d’avant, celle qui s’était tant battue avec lui. Bien sûr il aime aussi celle-ci mais elle lit tellement qu’ils partagent moins de choses tous les deux. Elle qui avait tant la pêche avant.
Il se décida un jour à lui en parler. « Maman, dit-il, il faut que tu arrêtes de t’inquiéter pour ce ballon abîmé. C’est sûr, ça aurait été bien qu’il soit en bon état mais c’est comme ça, tu dois l’accepter. Le plus important c’est que je sois là où j’en suis aujourd’hui. Et c’est grâce à toi Maman que je me suis battu. C’est grâce à toi que j’ai réussi. Tu ne m’as jamais laissé tomber, tu as toujours été derrière moi jusqu’au bout ! Et maintenant que j’ai réussi, tu passes ton temps à lire et on partage moins de choses. Ça aurait pu être pire Maman, j’aurais pu ne jamais réussir les tests, mais je les ai réussis, grâce à toi. Alors maintenant que j’ai réussi, j’aimerais qu’on en profite tous les deux. Parce que ça nous a pris du temps tous ces entraînements et du temps on en a maintenant, il faut en profiter. Ce n’est pas de ta faute si mon ballon est abîmé, tu n’étais même pas là ce jour là. J’aimerais que tu arrêtes de lire tout le temps et qu’on en profite maintenant. »
Pierre avait raison. Il fallait avancer maintenant. Ils avaient lutté ensemble, ils avaient gagné ensemble et c’est ça qui comptait.
La maman de Pierre abandonna la lecture et se remit à profiter du temps qu’elle avait avec son fils. Chaque jour ils s’amusaient tous les deux et chaque jour c’était un vrai bonheur de le voir sourire.

Vinie

Messages : 259
Date d'inscription : 19/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: narcolepsie (fuir la réalité)

Message  Anne-Cécile le Mar 28 Juin - 8:47

L'idée du ballon abîmé est bonne. Tu peux mettre cette métaphore à la fin car je pense qu'elle va vite s'identifier.
Tu peux enlever ou changer le "ce n'est pas de ta faute maman si mon ballon est abîmé"...
Merci pour ton partage Vinie!
avatar
Anne-Cécile

Messages : 302
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 43
Localisation : Le Loroux Bottereau 44

Voir le profil de l'utilisateur http://www.formation-hypnose-sajece-distance-44.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: narcolepsie (fuir la réalité)

Message  Vinie le Mar 28 Juin - 22:40

Merci pour ta réponse Anne-Cécile.
De toute façon, elle est narcoleptique, je la connais bien, elle va rapidement s'endormir! mouaaaaah! lol!

Vinie

Messages : 259
Date d'inscription : 19/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: narcolepsie (fuir la réalité)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum