le café des praticiens en hypnose
Bienvenue sur ce forum, merci de vous inscrire pour accéder aux discussions

Métaphore cataracte

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Métaphore cataracte

Message  cesarine le Mer 22 Juin - 6:46

Métaphore cataracte


  problème= peur du mari maltraitant, peur de vieillir sans avoir vécu ses objectifs
(reporter de guerre) métier dangereux qui exprime le conflit = mari (vécu comme homme dangereux pour elle, et ses enfants)
cameramen et son preneur de son = ses enfants
le déclic:
solution : se réconcilier avec elle même, se laisser porter par son envie de vivre, sur son envie d'atteindre son objectif de bonheur,

Depuis de nombreuses années, Marie, est reporter de guerre .
Avec son cameramen et son preneur de son, elle a sillonné la planète, afin de couvrir tous les événements.

Avec ses images, elle a toujours espéré avoir un impact sur le monde,et sur la politique. Elle espérait secrètement qu'en témoignant, elle donnerait matière à réfléchir à l'opinion public, et qu' ainsi les conflits disparaîtraient.

Au cours de ses missions elle a vue tant de familles déchirées, meurtries. Elle a essayé de secourir tant d'enfants qui essayaient de fuir la guerre, et les conflits.

Elle a toujours su que son métier était dangereux, et qu'à chaque instant elle risquait sa vie, ainsi que celle de ses coéquipiers.

Avec le temps, elle était devenue incollable sur les techniques de guerre, et sur les méthodes utilisées par les ennemis. Sur le front, elle a également appris les techniques défensives, lui permettent de survivre, dans ce monde hostile.

Mais maintenant, à chaque fois qu'une nouvelle mission, lui est donnée, elle a de plus en plus de mal à partir, car, elle va, encore, voir toutes ces images qui se sont répétaient si souvent dans sa vie de journaliste.

Et plus le temps passe, plus elle a l'impression que sa propre vie, son propre avenir s'obscurcit, car intérieurement, elle sait, qu'elle a de plus en plus de mal, à accepter ce qui se passe sous ses yeux, comme elle a de plus en plus de mal à supporter le bruit des bombardements, qui l'a rendent sourde.
A l'intérieur d'elle, elle sent son énergie baisser, son caractère assombrir, se ternir. Si bien qu' elle finit par se demander, si elle n'a pas aussi peur de son métier, que de se lever le matin, et d’être confrontée toujours et encore aux mêmes images.


Au fur et à mesure que le temps passe, elle voit de plus en plus son avenir d'un œil obscur, et voilé. Au fond d'elle, elle sait que sa vie peut se trouver écourtée à tout moment.

Et à quelques années de la fin de sa carrière, elle a l'impression, que les portes sont en train de se fermer devant elle .
Elle qui avait tant espéré réussir sa vie.

Alors, sans joie ni gaieté, elle effectue ses missions.

Mais, elle s'enferme dans sa propre réalité, sans plus tenir compte de la réalité du monde qui l'entoure, au point de ne plus rendre compte de certains événements, ou en s'arrangeant pour voiler l'information, pour la rendre finalement plus supportable.

Car en voilant son regard, elle comprend maintenant, que c'est le seul moyen qu'elle à trouvé pour mettre de la distance, entre elle et son métier, (le mari) pour mieux se protéger.

En quelque sorte, elle se sent ainsi éloignée du présent, éloignée de l'univers qui l'entoure.

Et, c'est en prenant du recul, qu'elle prend conscience des aspects extérieurs, et intérieure de la guerre.

De ce fait, elle se se vit même parfois un peu comme une égoïste, tout en sachant que c'est sa seule façon de se préserver de ce monde qui la heurte.


Elle comprend intuitivement, et de plus en plus fortement, que chaque rdv avec la guerre risque d'influencer sa vie, par rapport aux décisions qu'elle a, à prendre pour elle même.

Et que ce qu'elle voit pour le futur de la planète, lui amène à se dire :


«  je n'en crois pas mes yeux , j'ai convers tant d'événements, et la guerre est toujours là. Finalement malgré tous mes efforts d'information, rien ne change. J'avais tant espéré que les choses changeraient. »


Et devant ce constat, elle souhaite, désormais, plus que tout rester chez elle, continuer à vivre sa vie telle quelle est est, mais surtout telle qu'elle l'avait rêvée.

Et elle comprend maintenant que pour guérir, elle doit réussir à y voir suffisamment clair sur sa situation.

Et c'est pour cela qu'elle doit pousser cette réflexion encore un peu plus loin, en acceptant, que le monde peut être vécu autrement, que comme une menace, un danger constant et présent.

Qu' elle peut désormais vivre sa vie autrement qu'en se sentant isolée, seule dans son coin, à l'autre bout du monde.

Et, au fur et à mesure que le temps passe, elle se rend de plus en plus compte qu'elle a besoin des autres, de sa famille, et qu'elle veut maintenant, pouvoir profiter de sa vie.

Et pour cela, elle sait qu'elle a besoin de s'ouvrir à sa propre vie, à son propre bonheur, à ses propres espoirs, à ses propres besoins.

Car maintenant, elle veut etre capable de vivre ses émotions en présence des siens, et non plus derrière un micro.

Et même, si elle appréhende la réaction des autres, elle se sait désormais suffisamment forte pour franchir cette étape, et pour achever sa construction personnelle.

Alors quand elle leur annoncera qu'elle souhaite quitter le journalisme international pour se consacrer à du national, et, pour se consacrer enfin à elle. Elle sait qu'elle aura franchi un grand pas vers la réconciliation d'avec elle même.

Car désormais, elle sent en elle une envie de vivre si forte, qu'elle se sent capable de déplacer des montagne pour revenir chez elle, et connaître enfin la paix.
Se séparer de cet ennemi, et lever le voile qui lui empêche de voir sa vraie vie, comme elle veut qu'elle soit.

Elle sait, qu'il lui suffit de déplacer son attention sur sa lumière intérieure, sur son envie de vivre, sur son envie d'atteindre son objectif de bonheur, et de réussite.

Et à ce stade de réflexion, elle peut enfin décider sereinement, que la vie va s'occuper de lui apporter tout ce don elle a besoin, au niveau physique, émotionnel et spirituel.

Et que grâce à tout ce cheminement intérieur, grâce à cette compréhension d'elle même, elle accepte de faire l'effort de regarder à l'intérieur d'elle même, et d'y voir toute la lumière et la beauté qui l'entoure. Elle plonge ainsi dans la vie, dans sa vie .


Transition :

Et si vous aussi vous déplaciez votre attention sur votre lumière intérieure, sur votre envie de vivre, sur votre envie d'atteindre votre objectif de bonheur, et de réussite.

Et si à partir d'aujourd'hui, vous décidiez de vivre votre vie en transparence.

Et si vous aussi vous, décidiez, que la vie va s'occuper de vous apporter tout ce don vous avez besoin, au niveau physique, émotionnel et spirituel.

cesarine

Messages : 65
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 46
Localisation : st sauveur le vicomte

Voir le profil de l'utilisateur http://site : http : cesarine50.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Métaphore cataracte

Message  Anne-Cécile le Mer 22 Juin - 10:20

Belle métaphore, merci pour ton partage!
Anne-Cécile
avatar
Anne-Cécile

Messages : 299
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 42
Localisation : Le Loroux Bottereau 44

Voir le profil de l'utilisateur http://www.formation-hypnose-sajece-distance-44.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum