le café des praticiens en hypnose
Bienvenue sur ce forum, merci de vous inscrire pour accéder aux discussions

José (Changer ses habitudes)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

José (Changer ses habitudes)

Message  Lolita Girard le Ven 17 Juin - 19:25

José (changer)

José était un jeune garçon très peureux, et cela depuis aussi loin qu'il se souvenait. Pour plusieurs raisons accumulées.José n'avait pas d'amis. Quand il était petit il fut la victime de petits garnements qui l'humilièrent devant la cours. Sa mère affolée, le retira immédiatement de l'école et devint son institutrice. Quand il entama des études plus poussées, il eut des professeurs particuliers et des cours par correspondance. Il essaya le sport mais il se foula le petit doigt, aussitôt sa mère le désinscrivit et le ramena à la maison pour le conforter. Il était un peu triste et aurait aimé continuer quand même. Tenter l'expérience. Voila pourquoi José était seul...
Sa mère avait toujours peur pour son fils (je crois que c'est ça être mère). Elle le surprotégeait avec beaucoup de tendresse et d'étouffement. C'était son petit roi. Ils vivaient que tous les 2. Elle avait mit le père dehors pour point de vue divergeant sur l'éducation. Elle se donnait corps et âme dans son rôle de mère s'oubliant un peu en tant que femme... Elle ne voyait pas qu'isolé du monde son fils devenait associable, peureux de tout et malheureux...
Un jour sa mère trouva à nouveau l'amour auprès d'un homme charmant. José se sentit trahi ! Ce nouvel homme dans le cœur de sa mère était vécu comme une injustice pour José qui avait toujours cru être le seul homme de la vie de sa mère.

Mais tout cela ne sont que des détails du passé. Mon histoire commence maintenant.
José était devenu un homme très solitaire. Il vivait seul profondément ancré dans sa routine réconfortante mais limitante, aveuglante même.
Chaque journée était vécu à travers les mêmes rituels quotidien. Levé à 7h, petit déjeuner, préparation, départ au travail. Toujours le même itinéraire. Tout était calculé à la minute près pour arriver à 8h30 au bureau. Pas une minute de plus ni 60 secondes de moins, c'était un point d'honneur d'être à l'heure. Il s'était trouvé un travail tranquille qu'il aimait pas mais qui avait l'avantage d'avoir peu de responsabilités et peu d' intéractions avec les gens, ce qui lui allait bien vu qu'il bafouillait le regard fuyant dés qu'on lui adressait la parole. La journée finit, il rentrait par le même chemin qu'a l'allée, la tête dans les épaules les yeux fixant le sol. Si il avait plus souvent le courage de relever la tête, il verrait la petit épicière d'en face qui espérait secrètement croisé son regard et plus si affinité...
Mais notre épicière avait été bercé dans les contes de fée ou coutume n'est pas aux femmes de faire le premier pas. C 'était peut être vrai au temps de nos grands-mères mais si vous voulez mon avis aujourd'hui osons notre vie avant de finir vieille fille aigrie....

c'est ainsi que les journées de José se succédaient. Les soirées aussi manquaient de piment. Tous les soirs la même triste ranguaine. A se demander comment lui même différenciait ses journées. Diner avec sa mère 1 mercredi sur 2 et déjeuner tous les dimanches. Des conversations tournant essentiellement autour de la météo et du quotidien. Ni l'un ni l'autre ne se connaissait vraiment. Ils n'osaient pas je crois être vrai l'un avec l'autre. S'accorder de la transparence, oser les tabous...s'étreindre...
Sa mère voyait bien que son fils était malheureux. Elle aurait voulu l'aider à retrouver son chemin mais elle se sentait démuni. Ses quelques tentatives avaient plus le don d'énerver son fils comme si il ne voulait pas l'entendre ou voir l'ombre de lui même errer...
Avec José demain n'était pas un autre jour...
Je ne vais donc pas racontez les détails des prochaines journées.... Faisons un bon dans le temps. Nous voici toujours dans la vie de José un an après, et oui déjà. 365 jours de petits trains quotidien plus tard, José se leva comme tous les matins. Ils ne savaient pas encore qu'aujourd'hui tout va changer dans sa vie ! Oui c'est aujourd'hui dans quelques heures que sa vie va commencer...

Sur le chemin du retour de son lieu de travail il tomba nez à nez avec la jolie épicière qui s'était planté devant lui. Il tenta de la contourner mais elle le bloqua. Elle avait prit de nouvelles résolutions au nouvel an afin d'affronter sa timidité et de vaincre ses peurs, elle s'était lancée des petits défis de plus en fort qui l'amena progressivement devant l'homme qu'elle convoitait en secret.
Elle lui sourit et lança un petit bonjour. José la regardait bouche bée, les yeux ronds. Il sentait son cœur s'accélérer. Elle se présenta et l'invita à boire un café sur le trottoir d'en face. Il bafouilla son prénom et avant qu'il puisse répondre à son invitation, elle le prit par la main et l'invita à traverser. C'était la première fois qu'il se retrouvait dde l'autre côté de la rue. Ce qui lui donna un point de vue différent sur ce qui l'entourait. Pour la première fois il leva les yeux, regarda d'une vision d'ensemble les immeubles qu'il avait l'habitude de longer, ils étaient beaux. Le soleil se reflétait sur les carreaux. Ils restèrent quelques heures ensemble. Il y a longtemps que José ne s'était pas sentie aussi bien en la compagnie de quelqu'un. Quelque chose changea en lui au contact de cette jolie femme, et vice versa. Ils se promirent de se revoir le lendemain. Au réveil de ce nouveau jour, José avait le sourire. Il était d'humeur paisible et heureuse qui s'accompagnait d'un petit sourire rêveur. Il changea l'ordre de ses habitudes matinales sans même s'en rendre compte. En sortant pour aller travailler, il changea d'itinéraire et osa un nouveau chemin. La tête relevé il observait tout ce qui l'entourait avec un regard neuf ! Rien ne lui échappait, il voyait tout comme pour la première fois, les couleurs, les gens, les ombres et les lumières. Ils entendaient, tous lui semblait mélodieux. Il ressentait aussi... sa respiration plus profonde, les poils qui s'irrissent au contact des brises.... il arriva même au travail avec 5 min de retard mais ça lui était égal, il était content. Au retour il passa voir la petite épicière. Petit à petit, jour après jour, José changea toutes ses habitudes qui le limitaient, et quand il fut prêt il changea de métier, et emménagea avec sa belle, il osa tous les défis de la vie . Chaque jour devint unique et méritait d'être vécu ! Il prenait enfin plaisir a vivre, et c'est ainsi que jOsé plus tard devint j'Ose maintenant.


Lolita
avatar
Lolita Girard

Messages : 39
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 29
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum