le café des praticiens en hypnose
Bienvenue sur ce forum, merci de vous inscrire pour accéder aux discussions

2 métaphores alcool, vos avis ?

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2 métaphores alcool, vos avis ?

Message  Vinie le Mer 8 Juin - 21:27

bonsoir,
comme dit dans le titre du sujet, j'aimerais vos avis sur ces 2 métaphores.

ALCOOL
(combler un vide, oublier une situation)

Quand il eut une vingtaine d’année, Jean était tombé amoureux d’une jolie fille. Leur histoire dura environ 2 ans mais la passion des jeux vidéos de Jean l’emporta sur la patience de sa compagne. Il jouait chaque jour un peu plus et parfois même s’énervait et devenait violent quand il perdait. Pourtant il essayait de se limiter quand elle était là. Mais cela ne suffit pas à la retenir, un jour, elle le quitta…
Après leur séparation, Jean se mit à jouer de plus belle. Il habitait encore chez ses parents et passait ses journées à faire des allers-retours entre la salle de jeux, où il retrouvait ses copains, et sa maison. Il avait également une console chez lui et parfois, il ne sortait pas de la journée et restait collé devant son écran du matin au soir. Très vite, il ne pouvait plus se passer de jouer, c’était devenu indispensable. En jouant, il oubliait son ex petite amie. Oui, c’était sa façon à lui d’oublier...
Puis les années passèrent et petit à petit les amis de Jean quittèrent un à un le village pour s’installer chez eux et commencer leur vie d’adulte. Certains continuaient à jouer de temps en temps mais leur vie ne se résumait pas à ça. Jean lui, était resté vivre chez ses parents et continuait à jouer tous les jours. Il avait depuis longtemps oublié son ex petite amie mais il continuait pourtant de jouer toujours autant. C’était trop tard, il ne pouvait plus s’arrêter, les jeux avaient une emprise sur lui. Ses parents étaient désespérés de le voir jouer autant. Jean ne travaillait pas et sa passion du jeu était en train de lui gâcher la vie. Il était devenu un adulte qui était incapable de s’assumer.
Un jour qu’il était en train de jouer comme à son habitude, il cassa sa console dans un excès de colère. Il se mit à paniquer et couru à la salle de jeu mais pas de chance, celle-ci était fermée pour la semaine.
Jean dû se passer de jeux vidéos une semaine entière. Et tout se passa bien mieux qu’il ne l’avait imaginé. Ce ne fut pas si difficile finalement. Il en profita pour passer du temps avec ses proches et il redécouvrait la vie, ou plutôt, il la découvrait parce que cela faisait tellement longtemps qu’il gâchait son temps à jouer plutôt qu’à profiter de la vie. Il aidait son père à jardiner, accompagnait sa mère au marché, retrouvait ses amis. Il se découvrit même une passion pour le sport. Arrêter de jouer à ces jeux n’avait vraiment que des bons côtés.
Ses parents étaient ravis de voir ces changements. Jean lui-même se découvrit des qualités qu’il ne se connaissait pas. Il était devenu serviable, souriant, et beaucoup plus tranquille. Ne plus jouer à ces jeux l’avait rendu sociable.
Il décida de reprendre sa vie en main. Il ne remit jamais la main sur une manette de jeu. Il sortait beaucoup plus souvent de chez lui et finit par rencontrer une fille. Elle l’aida à reconstruire sa vie et ils emménagèrent ensemble quelques mois plus tard. Oui décidemment, arrêter ces jeux n’avait vraiment que du bon ! Il s’était perdu dans les jeux pour oublier une fille et c’est en arrêtant de jouer qu’il en retrouva une autre !

Vinie

Messages : 248
Date d'inscription : 19/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 métaphores alcool, vos avis ?

Message  Vinie le Mer 8 Juin - 21:28

Métaphore subtile ALCOOL
(défier l’autorité)
Simon était un jeune homme de 20 ans qui aimait défier l’autorité. Alors quand son père lui disait de ne pas rouler trop vite à chaque fois qu’il quittait la maison, Simon bien sûr faisait tout le contraire.
Chaque week-end, lui et ses amis s’amusaient à faire des courses de vitesse sur l’autoroute. Un jeu dangereux me direz-vous mais ils ne pouvaient pas résister à l’appel de la route. Plus l’aiguille montait au compteur, plus Simon se sentait un homme et plus il avait l’impression de défier son père. Il entendait sa voix lui rappelant de faire attention et il souriait en appuyant de plus belle sur le champignon.
Il se mit à faire le fou sur tous ses trajets. Le soir en rentrant du boulot, il roulait à fond sur la rocade au risque de mettre en danger la vie des autres conducteurs. C’était devenu plus fort que lui. Chaque matin pour aller au boulot et chaque soir pour en rentrer, hop ! Un petit détour par la rocade et roulez jeunesse ! Il slalomait entre les voitures. C’était sa façon à lui de se détendre après une journée de travail, oui, la vitesse le détendait, le déstressait. Chaque jour il roulait de plus en plus vite. Il devenait incontrôlable quand il était au volant. Dés qu’il s’asseyait derrière, c’était plus fort que lui, il fallait qu’il roule vite, de plus en plus vite. C’était devenu une obsession.
Et arriva ce qu’il devait arriver. Un soir Simon eut un grave accident. Il percuta violemment une automobiliste qui roulait tranquillement sur la rocade. Lui n’eut rien, la conductrice non plus mais quand il vit le petit garçon de celle-ci partir sur un brancard, cela lui fit un choc. C’était de sa faute, c’est lui qui avait fait ça.
Il fut emmené au commissariat et devinez qui vint le chercher ? Son père évidemment. Simon était encore sous le choc et promit de ne plus jamais recommencer.
Le week-end suivant, quand ses amis vinrent le chercher, ce fut facile dur pour Simon de résistez à la tentation. Il leur dit qu’ils feraient bien de faire comme lui et d’arrêter ça tout de suite. Il leur montra les photos de sa voiture accidentée et ils en restèrent sans voix.
Depuis ce terrible accident Simon fait parti d’une association contre les chauffards. Il va d’école en école et raconte son histoire aux enfants pour les dissuader de faire comme lui. Il ne conduit plus et préfère prendre le bus. Il sait que son père a confiance en lui maintenant et il regrette de l’avoir provoqué tout ce temps. Cette situation provoquait des tensions entre eux. Maintenant son père est rassuré et Simon et lui s’entendent beaucoup mieux.

TRANSITION :
Et vous, qu’attendez-vous pour lever le pied ? Et si comme Simon vous montriez aux personnes autour de vous le bon exemple à suivre ?


Vinie

Messages : 248
Date d'inscription : 19/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 métaphores alcool, vos avis ?

Message  pascale le Jeu 4 Aoû - 8:15

plutôt  bien tes métaphores , merci pour ce partage pascale Very Happy
avatar
pascale

Messages : 299
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : limousin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 métaphores alcool, vos avis ?

Message  Vinie le Jeu 4 Aoû - 18:13

Merci Smile

Vinie

Messages : 248
Date d'inscription : 19/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 métaphores alcool, vos avis ?

Message  Laurette1806 le Jeu 4 Aoû - 18:18

Merci beaucoup ! la première me parle !
avatar
Laurette1806

Messages : 239
Date d'inscription : 27/09/2015
Age : 47
Localisation : mayenne

Voir le profil de l'utilisateur http://www.stop-tabac-hypnose.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 métaphores alcool, vos avis ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum