le café des praticiens en hypnose
Bienvenue sur ce forum, merci de vous inscrire pour accéder aux discussions

métaphore alcool

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

métaphore alcool

Message  Vinie le Mer 25 Mai - 23:32

Bonsoir à tous,
voici une métaphore que j'ai écrite ce soir.
j'aimerais que vous me disiez ce que vous en pensez, les choses que je dois corriger. je n'ai pas écrit beaucoup de métaphore et j'aimerais me servir en partie des miennes pour mes futures séances parce qu'elles me correspondent. mais elles méritent sûrement d'être corrigées.
merci d'avance.

ALCOOL (se séparer de la réalité en allant dans un monde d’illusions)

Tout avait l’air d’aller bien dans la vie de Nicolas. En apparence seulement… Ce n’est pas que Nicolas n’aimait pas sa vie, au contraire, il aimait énormément sa femme, même si parfois ils se disputaient comme un couple normal. Il aimait ses enfants, même si parfois ils lui tapaient sur les nerfs comme tous les enfants tapent parfois sur les nerfs de leurs parents. Son travail n’était pas un travail à faire pâlir les autres mais il n’avait pas à se plaindre, il y avait plus malheureux que lui. Au moins, il en avait un, même si parfois il en avait marre d’y aller...
Alors pour s’échapper Nicolas aimait se réfugier dans le parc d’attractions à quelques kilomètres de chez lui. Ici tout n’était qu’illusions. Ça n’était pas le même monde. Ici, pas de boulot, pas de disputes, pas d’enfants, rien. Aucune contrariété.
Cet endroit le rendait euphorique, et il s’enivrait de la joie de personnages qui saluaient les visiteurs, et embrassaient les enfants. Il se saoulait des airs musicaux qui passaient en boucle toute la journée.
Au début il n’y allait qu’une fois par semaine, puis rapidement il avait besoin de s’y rendre, c’était devenu une nécessité de se déconnecter là-bas.
C’est ça, ça le déconnectait de la réalité un peu plus chaque jour, et il avait de plus en plus de mal à revenir dans le monde réel. Il ne pouvait pas résister à la tentation. Il y passait de plus en plus de temps et y laissait de plus en plus d’argent aussi… Il délaissait sa famille, son fils ne le regardait plus pareil il le savait mais l’envie était si forte qu’il ne pouvait s’empêcher d’y aller, c’était plus fort que lui.
Un jour qu’il mangeait un sandwich assis sur un banc, la star du parc s’assit près de lui. C’était un grand personnage, une souris aux oreilles immenses. Nicolas n’en revenait pas de la voir là, assise à côté de lui ! Puis rapidement l’excitation retomba quand la souris ouvrit la grande fermeture éclair qui s’étendait tout le long de son ventre jusqu’au cou, laissant apparaître… un homme… oui, un simple être humain qui faisait juste son boulot. Celui-ci le regarda et lui dit : « Saloperie de déguisement ! Fait chaud là d’ssous ! » La souris géante n’était bien évidemment qu’un homme comme lui, qui n’était visiblement pas un grand fan de son travail, comme lui... Nicolas était tellement déconnecté depuis quelques temps qu’il en avait oublié la réalité.
Il ne su quoi lui répondre et il se leva. C’était comme si il venait de se réveiller. Il rentra chez lui beaucoup plus tôt que d’habitude et son petit garçon lui sauta au cou ravi que son papa rentre de bonne heure. Ils jouèrent tous les deux dans le jardin tout l’après-midi sous les yeux attendris de sa femme. Il lui sourit et réalisa que la réalité avait du bon. Il avait tout ce dont il avait besoin à portée de main et il était passé à côté depuis tout ce temps. Il passait finalement une meilleure après-midi, ici, chez lui, auprès des siens que dans ce parc. Pas besoin de se perdre dans un autre monde, celui-ci n’était peut-être pas parfait mais il lui convenait.

TRANSITION :
Et vous, allez-vous continuer encore longtemps à vous échapper de la réalité ? n’en avez-vous pas marre de vous réfugiez dans ce monde qui n’est pas le vôtre ?

Vinie

Messages : 248
Date d'inscription : 19/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: métaphore alcool

Message  Anne-Cécile le Jeu 26 Mai - 7:43

Merci Virginie pour ce partage!
Le début est peut-être un peu trop directif, il faut peut-être montrer davantage qu'il a tout ce qu'il faut pour être heureux mais qu'il ne le voit pas. Ajoutez aussi une phrase positif dans la transition? Un objectif de vie...
Sinon, belle métaphore, merci! Continuez!!
Anne-Cécile
avatar
Anne-Cécile

Messages : 299
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 42
Localisation : Le Loroux Bottereau 44

Voir le profil de l'utilisateur http://www.formation-hypnose-sajece-distance-44.com/

Revenir en haut Aller en bas

Correction

Message  Vinie le Jeu 26 Mai - 8:17

Merci Anne-Cécile.
J'ai bien pris note de vos remarques et voici donc ma correction.

ALCOOL (se séparer de la réalité en allant dans un monde d’illusions)

Tout allait très bien dans la vie de Nicolas. Il était marié à une femme adorable, avait de beaux enfants en pleine santé, et il habitait une petite maison dans un quartier sans histoires. Il était apprécié de son entourage, s’entendait bien avec ses collègues, bref, tout allait très bien. Tout allait très bien mais Nicolas ne le voyait pas. Ce n’est pas qu’il n’aimait pas sa vie, au contraire, il aimait énormément sa femme, même si parfois ils se disputaient comme un couple normal. Il aimait ses enfants, même si parfois ils lui tapaient sur les nerfs comme tous les enfants tapent parfois sur les nerfs de leurs parents. Son travail n’était pas un travail à faire pâlir les autres mais il n’avait pas à se plaindre, il y avait plus malheureux que lui. Au moins, il en avait un, même si parfois il en avait marre d’y aller... Et Nicolas avait besoin parfois de s’échapper, de fuir la réalité, de se réfugier dans un autre monde.
Alors pour ça Nicolas se rendait souvent dans un parc d’attractions situé à quelques kilomètres de chez lui. Ici tout n’était qu’illusions. Ça n’était pas le même monde. Ici, pas de boulot, pas de disputes, pas d’enfants, rien. Juste de la magie, des sourires, de la joie, de l’euphorie.
Oui, cet endroit le rendait euphorique, et il s’enivrait de la joie de personnages qui saluaient les visiteurs, et embrassaient les enfants. Il se saoulait des airs musicaux qui passaient en boucle toute la journée.
Au début il n’y allait qu’une fois par semaine, puis rapidement il avait besoin de s’y rendre, c’était devenu une nécessité de se déconnecter là-bas.
C’est ça, ça le déconnectait de la réalité un peu plus chaque jour, et il avait de plus en plus de mal à revenir dans le monde réel. Il ne pouvait pas résister à la tentation. Il y passait de plus en plus de temps et y laissait de plus en plus d’argent aussi… Il délaissait sa famille, son fils ne le regardait plus pareil il le savait mais l’envie était si forte qu’il ne pouvait s’empêcher d’y aller, c’était plus fort que lui.
Un jour qu’il mangeait un sandwich assis sur un banc, la star du parc s’assit près de lui. C’était un grand personnage, une souris aux oreilles immenses. Nicolas n’en revenait pas de la voir là, assise à côté de lui ! Puis rapidement l’excitation retomba quand la souris ouvrit la grande fermeture éclair qui s’étendait tout le long de son ventre jusqu’au cou, laissant apparaître… un homme… oui, un simple être humain qui faisait juste son boulot. Celui-ci le regarda et lui dit : « Saloperie de déguisement ! Fait chaud là d’ssous ! » La souris géante n’était bien évidemment qu’un homme comme lui, qui n’était visiblement pas un grand fan de son travail, comme lui... Nicolas était tellement déconnecté depuis quelques temps qu’il en avait oublié la réalité.
Il ne su quoi lui répondre et il se leva. C’était comme si il venait de se réveiller. Il rentra chez lui beaucoup plus tôt que d’habitude et son petit garçon lui sauta au cou ravi que son papa rentre de bonne heure. Ils jouèrent tous les deux dans le jardin tout l’après-midi sous les yeux attendris de sa femme. Il lui sourit et réalisa que la réalité avait du bon. Il avait tout ce dont il avait besoin à portée de main et il était passé à côté depuis tout ce temps. Il passait finalement une meilleure après-midi, ici, chez lui, auprès des siens que dans ce parc. Pas besoin de se perdre dans un autre monde, celui-ci n’était peut-être pas parfait mais il lui convenait.

TRANSITION :
Et vous, allez-vous continuer encore longtemps à vous échapper de la réalité ? N’en avez-vous pas marre de vous noyer dans ce monde qui n’est pas le vôtre ?
Alors peut-être que maintenant vous pouvez décider d’arrêter tout ça et de profiter vraiment de la vie. Peut-être que vous avez des rêves à réaliser mais que vous les aviez laissé de côté pendant tout ce temps ? Alors, il est temps maintenant de sortir la tête de l’eau et de les réaliser.


Vinie

Messages : 248
Date d'inscription : 19/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: métaphore alcool

Message  Anne-Cécile le Jeu 26 Mai - 8:20

Quelle rapidité!! Très bien, bravo et encore merci!
avatar
Anne-Cécile

Messages : 299
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 42
Localisation : Le Loroux Bottereau 44

Voir le profil de l'utilisateur http://www.formation-hypnose-sajece-distance-44.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: métaphore alcool

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum