le café des praticiens en hypnose
Bienvenue sur ce forum, merci de vous inscrire pour accéder aux discussions

METAPHORE POUR TOUS

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

METAPHORE POUR TOUS

Message  tayala le Dim 28 Fév - 20:44

« on racontait autrefois une histoire qui parlait de bois,
de charpente et de bûches. Et il y avait un bois, une sorte de bûche, qui se sentait
bien mal dans sa peau. Certains se moquaient d’elle, d’autres la ridiculisaient
carrément : elle n’était pas pareille aux autres ».
« D’ailleurs depuis des années cette bûche se sentait, de temps à autre, bien
malheureuse, ne comprenant pas pourquoi elle était différente des autres bois.
Pourquoi était-elle tordue, défraîchie et courbée, tandis que les autres paraissaient
solides, vigoureuses et prêtes à l’emploi ? »

« Un jour cette bûche se trouva bien ennuyée d’être avec d’autres auprès d’une
cheminée pour être brûlée et transformée en cendres, mais étant mise de côté, elle
n’y pensa plus. »
Ne sachant pas pourquoi cette bûche se trouva dans un camion l’acheminant vers
une fabrique de meubles. Elle était en haut du camion, il était difficile de se cacher et
les autres bûches reprenaient de plus belle leurs moqueries. Et cela lui rappela
toutes cette années d’humiliations. Elle se sentit encore plus humiliée quand elle
tomba du camion. Elle fût transportée de camion en camion, puis dans une décharge,
puis sur une péniche avec bien d’autres bûches bonnes à rien.
D’autres morceaux de bois, et bien d’autres objets attendaient d’être jetés au plus
profonde de l’eau pour qu’ils plongent au fond, tout au fond.
« La bûche n’arrivait pas à comprendre que cela puisse être le but d’une vie. Elle se
dit : «Si c’est la fin, il vaut mieux que j’en sois le maître et que je plonge par moi-même…
sous mon contrôle… que je me jette dans l’eau et que je plonge tout au
fond par ma propre volonté ». C’est ce qu’elle fit et elle fut très étonnée de la
tournure que prirent les choses…et ne savait que dire…de se retrouver à la surface
de l’eau flottant … capable de flotter à sa façon. »

« Elle regarda tout autour et entendit le bruissement du vent à travers les voiles du
bateau, le son qu’émet le pélican à la recherche de nourriture, et bien d’autres bruits
qui l’enveloppaient et lui donnaient un sentiment de bien-être. Après un bon moment,
elle se retrouva flotter au bruit des vagues qui la portèrent jusqu’au rivage.
Maintenant, elle n’allait nulle part, elle devait rester là, sécher et disparaître. C’était
une fin bien misérable. Et elle plonge dans le sommeil sous un soleil chaud, bercée
par les doux bruits des vagues. [ …] Elle fut soudainement arrachée de son agréable
engourdissement par la douce caresse d’une main qui l’avait prise et on la
contemplait avec des sourires et des exclamations de plaisir : « tu es magnifique ».
Elle ne pouvait se rappeler avoir jamais vu un tel regard admiratif…ni des paroles
d’une telle chaleur […] ni d’avoir ressenti un tel plaisir à être touchée…[…] Elle était
désignée sous cette appellation de bois flottant et considérée comme un chef
d’oeuvre ! ». Elle était unique.
Par la suite, elle gagna des concours et fut connue dans le monde entier pour sa
beauté. Cette nouvelle vie valait le coup d’être vécue. « Même si tu as passé de
terribles moments, tu as atteint ton but ».


« Un homme est dans sa nouvelle voiture, il est vraiment très content, fier et satisfait,
il se sent bien et sûr de lui. C’est une voiture de sport, rouge, elle est belle. Il est sur
l’autoroute et tout d’un coup, crack, un pneu crève. Allons bon, il réagit bien, se gare
sur le côté et regarde dans son coffre. Il a une roue de secours mais ne trouve pas
de cric. Allons bon, il réagit se dit qu’il va aller chez le garagiste le plus proche pour
qu’on lui prête un cric. Et il commence à être un peu irrité. En se dirigeant à pied vers
le garage, il réfléchit et se met à penser que probablement le garagiste ne voudrait
pas lui prêter. Il le ferait payer. Et oui, il va en profiter… Bon, il continue à marcher…
Puis il réfléchit encore et se dit que probablement que le garagiste, sur une aire
d’autoroute, lui ferait payer beaucoup plus cher… Et plus il y pense, plus il s’irrite.
Arrivé à l’aire d’autoroute, à la station, le monsieur, tendu et très énervé, entre dans
le magasin et crie au garagiste une insulte lui disant qu’il ne veut pas son cric. »

tayala

Messages : 6
Date d'inscription : 12/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: METAPHORE POUR TOUS

Message  pascale le Ven 4 Mar - 13:17

très jolie métaphore merci tayala Very Happy
avatar
pascale

Messages : 299
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 53
Localisation : limousin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum