le café des praticiens en hypnose
Bienvenue sur ce forum, merci de vous inscrire pour accéder aux discussions

Les tranchées :S'adapter et agir

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les tranchées :S'adapter et agir

Message  cesarine le Jeu 3 Sep - 9:44

Texte écrit à la demande d'une dame qui a toujours était reniée de la part de sa famille. Qui acceptait cette situation jusqu'à ce qu'un rat s'introduise chez elle. Cela a fait un déclic chez elle, elle a commencé à se poser des questions...

Les tranchées :S'adapter et agir

En 1915, un jeune appelé allemand, nommé  Sigmund , rejoignit le front et les tranchées dans les Ardennes, comme des milliers des ses camarades  afin de défendre les lignes, contre l'armée française.

Sigmund, était un jeune homme, plutôt intelligent, mais qui s'appliquait à exécuter les ordres qu'on lui donnait, sans trop se poser de questions, jusqu'à ce qu'il  rentre dans ces tranchées couvertes de boue. 

Ce conflit l’aurifié. Mais, comme tout jeune soldat, il avait l'impression qu'il devait se sacrifier, servir sa patrie, puisqu'elle était nourricière et qu'idéologiquement, il n'avait jamais vraiment éprouvé le besoin de se positionner, quand à la politique de son pays.

Mais au fur, et mesure que les mois avancées, que les soldats subissaient  l'assaut de l'ennemi, que la boue remplissait leur espace, leurs vêtements, leurs chaussures, et que les rats faisaient leur apparition, Sigmund eut l'impression de devenir fou. Il avait envie de fuir cet endroit.

Tous ces rats, qui vivaient là, au milieu des êtres humains lui semblait insupportable, insurmontable.
Il ressentait alors, une angoisse liée au sentiment de perte d'identité, d'intelligence, d'humanité, et de désir individuel.  Il se sentait  rongé par cette situation dénuée d'humanité.

De par le froid, la pluie, le bruit des détonations, Sigmund commençait à délirer, il voyait régulièrement  un rat se promener sur sa tête, comme si ce dernier voulait lui indiquer clairement que sa tête était malade, qu'elle n'en pouvait plus de ce conflit.

Bien que tétanisé par la peur, Sigmund, avait fini par créer, un lien, assez fort, entre lui, et l'animal, et à force d'observation, il  avait également, commencé à faire des parallèles entre lui et l'animal.


Il se sentait relié à lui, par l'enfermement qu'il vivait dans ce lieu.

Et, par l'obligation, qu'il avait  de vivre caché pour pouvoir survivre, dans ces horribles galeries, loin du monde, de la civilisation, dans la saleté et l’horreur des combats.

Lui aussi, se sentait acculé, sans possibilité d'exprimer, sa peur et son désarroi.

Il avait longuement observé, tous ces rats, qui couraient, qui cherchaient à se dissimuler, ou à s'échapper, et qui finalement finissaient par trouver  la  liberté.
Cette observation, lui avait permit, de faire, un autre parallèle, avec sa propre situation.
Le sentiment d'enfermement qu'il vivait ici, c'était accru, car il faisait raisonnance  avec un sentiment qu'il connaissait depuis son enfance.
Enfant, il n'avait jamais pu exprimer sa véritable identité, son intelligence. Et de ce fait, il n'avait jamais réussi à se faire entendre.
Et pour se protéger face à cet environnement hostile, il avait préféré dissimuler sa personnalité, à son milieu familial plutôt sévère, voir même répressif, dont il craignait le jugement, plutôt, que de s'exposer au jugement, et pire encore aux railleries.
Il savait maintenant que son intelligence l'avait toujours opposait à son environnement, et, qu'il avait dû la dissimuler.
Juste pour avoir le droit de survivre.
Cette technique des tranchées, lui semblait donc bien naturelle, car c'est ce qu'il faisait depuis longtemps,  survivre à l'ennemi.
Maintenant qu'il savait ce qui ce jouait derrière le masque humain, il se sentait libéré, des conventions, et tout cet archaïsme, que l'on avait fait peser sur lui.
A cette heure si importante de sa vie, comment son intelligence allait telle parvenir à s'exprimer, et le sortir de cette situation ?
En effet, toutes ces pensées tournaient sans cesse dans sa tête, tel un rat en  cage. Il comprenait qu'il fallait maintenant, faire face, faire du tri, se débarrasser  de celles qui lui étaient nuisibles, et élaborer un plan de sauvetage.
Mais ce qu'il craignait maintenant, était de se montrer  sous son véritable jour. Sa vraie personnalité étant restée enfouie si longtemps.
Dans cet étrange contexte, ses forces jusqu'à présent refoulées et éparpillées, remontaient maintenant à la surface pour former une idée claire, une aide, qui allait devenir : la solution !
Toute cette maîtrise de soi, ce temps à réfléchir, et à refaire le monde, allait enfin payer ! Il savait que la réponse était en lui.
Il le savait, une solution allait se présenter, et lui permettrait d'atteindre la réussite de l'objectif, avec un résultat jamais escompté.  
Il avait observé ces compagnons d'infortune, et avait compris combien leur organisation, leur nombre, leur intuition et leur instinct de conservation leur permettait de survivre dans ce paysage lunaire.
Sigmund s'inspira de leur supériorité guerrière, et vit en eux un instrument magique qui lui lui permettrait de trouver une issue.  
Sigmund sentait, se valoriser son esprit, qui devenait, pleinement, maître, de ses pensées, et de ses capacités.  Il sentait ses pensées devenir  abondantes, et fertiles..
Sigmund qui c'était toujours dévalorisé, se sentait plus en forme que jamais, comme porteur  d' une grande santé physique et mentale, à l'image de ceux, qu'il avait pu observer.
Il avait remarqué leur robustesse, et leur sens de l'analyse.
Ce qui leur permettait d'agir rapidement et sans encombre. Comme doués d'une seconde nature, d'une intuition, et d'une justesse dans le mouvement.
Il s'inspira de leurs techniques, s'accorda  sur eux, et adapta son comportement.
Il savait maintenant qu'il avait maintenant tous les atouts en main, et que son  esprit empoisonné,  par trop de retenue, portait en lui un antidote, un remède, et une invention géniale, le lâcher prise.
Car il avait enfin, compris, que pour sortir d'une situation, il fallait  l’apprivoiser.
Il avait également compris qu'au lieu de penser, et de ressasser, il fallait agir, spontanément, avec toutes ses forces, sans arrière-pensées, avec la conviction d'obtenir la réussite.
Il savait maintenant s'adapter et agir.
Son plan d'évasion  devenait plus clair, et, il savait maintenant ce qu'il allait soumettre à sa hiérarchie pour sortir de l'impasse, se guérir et lui permettre d'atteindre la prospérité.
Transition :
Et vous qu'allez vous mettre en place pour sortir de l'impasse ?
Qu'allez vous proposer ?
Et si vous aussi, vous trouviez l'antidote ...

cesarine

Messages : 65
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 46
Localisation : st sauveur le vicomte

Voir le profil de l'utilisateur http://site : http : cesarine50.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les tranchées :S'adapter et agir

Message  pascale le Jeu 17 Sep - 12:19

c'est intéressant mais peut être faire attention de ne pas enclencher une phobie .... des rats... drunken

belle journée
avatar
pascale

Messages : 299
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 53
Localisation : limousin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

réponse

Message  cesarine le Jeu 17 Sep - 13:31

phobie des rats ou de la guerre... c'est ce dont j'ai eu peur en écrivant cette séance.
Mais, je l'ai écrite pour un cas trés particulier. A la demande de la personne qui avait justement développé une phobie des rats avant de venir me voir.
Aprés la séance, elle était enchantée, comme libérée. Comme si elle avait compris qu'elle pouvait faire de cette peur une force. Elle m'a beaucoup remerciée, et meme félicitée.
comme vous l'avez compris je voulais faire un paralléle entre le comportement des rats et celui de sa famille qu'elle vit comme nuisible.
Mais moi aussi, je n'aurai pas écrit ce texte si elle ne m'en avait pas fait la demande.
Par contre, c'est moi qui ai situé le cadre, et l'histoire en la rattachant à des recherches et à des choses que j'avais intuitivement préssenties.
Merci pour votre remarque qui est intéressante.

cesarine

Messages : 65
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 46
Localisation : st sauveur le vicomte

Voir le profil de l'utilisateur http://site : http : cesarine50.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les tranchées :S'adapter et agir

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum