le café des praticiens en hypnose
Bienvenue sur ce forum, merci de vous inscrire pour accéder aux discussions

La plume et la poule (peur mère – mauvais traitements)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La plume et la poule (peur mère – mauvais traitements)

Message  cesarine le Ven 28 Aoû - 11:20

Martine était une femme pour le moins autoritaire qui supportait mal les enfants, car elle avait manqué d'amour depuis qu'elle était toute petite .

En grandissant, elle avait eu beaucoup de mal a accepter son corps de femme, et son rôle de mère. De cette injustice, elle en avait voulu au monde entier.
Et de rage, elle criait beaucoup, ainsi tout le voisinage pouvait profiter de sa colère, et de ses cris .

Martine punissait facilement sa petite fille Marie, bien qu'elle est été une petite fille sage, et assez renfermée.

A chaque période difficile de sa vie, Marie rêvait de plumes sombres, de poules, et de monstre.
Et systématiquement, elle se réveillait avec une rage de dents.
Ce phénomène se répéta régulièrement, et pourtant pendant longtemps, elle ne donna pas de sens à ces événements, jusqu'au jour, ou elle du garder son petit fils, car ses parents avait du s'absenter pour partir en voyage.

Marie, bien qu'aimant, énormément son petit fils,trouva, que cette mission, était extrêmement difficile, que cela, la, fatiguait beaucoup.
Elle avait l'impression de devoir porter un poids beaucoup trop lourd pour elle.
Son petit fils était déjà un petit garcon autonome, qui savait se débrouiller, et qui n'était pas très dur.

Et pourtant, elle se sentait comme assaillie par toutes sortes de tensions, et d'émotions, qu'elle avait du mal à gérer.
Elle se sentait dépassée, épuisée par cette tache, sans quelle puisse l'expliquer de façon rationnelle.
Mais au final, tout ce mélange d'émotions, rendaient la garde extrêmement difficile.

Marie vivait en face, d'une femme, qui avait deux enfants, et qu'elle aimait punir de toutes sortes de choses, et sans qu'il y est de raisons apparentes.
Régulièrement les enfants étaient punis dans leurs chambres.
Cette femme criait beaucoup, et tout le voisinage pouvait en profiter.

Une fois rentrée de voyage, son petit fils rentra chez ses parents.
Marie se sentais délivrée par le départ de l'enfant, car elle se sentais chamboulée, et tellement fatiguée.

Et sans comprendre pourquoi, Marie se remit à rêver de plumes, de poules...etc
Et chaque matin, elle se réveillait avec un terrible mal de dents qui empirait de jour en jour.

Interpellée par l'intensité de la douleur, elle en parla à sa dentiste qui l'examina soigneusement, et qui finit par lui dire, d'une façon très compréhensive :

«  que le mal de dent, symbolisait l'expression d'un mal psychologique d'ordre affectif, qui venait s'imprimer dans la dent, et causait une douleur vive à chaque fois que son corps voulait lui délivrer un message ».

Marie bien qu'aillant comprit le sens de ses mots, se demanda comment elle allait pouvoir rentrer en contact de son corps. Mais ce qui l'intriguait par dessus tout, c'est le message que son corps avait à lui délivrer ?

Le lendemain soir, tourmentée, et, fatiguée, de toutes ces émotions, elle s’endormit avec tout ce questionnement.

Et puis, cette nuit là :

Elle vit son petit fils en situation difficile, puni de toutes sortes de choses, sans qu'il y est vraiment de raisons apparentes. Il semblait si petit, si renfermé, si fragile, si triste.

Ce jour là, il était enfermé dans l'enclos des poules, et il subissait le contact d' énormes poules aux couleurs sombres, qui fonçaient sur lui .
Elle le, picoraient, et le terrorisaient, de coups et de leurs cris stridents.
Dans son rêve, sa mère avait prit les traits de sa voisine.
C'est alors qu'elle comprit.

Pour se libérer de ses peurs, Marie écrivit dans un cahier cet épisode de sa vie. Elle y laissa toutes ses peurs, prit le temps de réconforter la petite fille qu'elle avait été. Libéra le monstre de ses nuits, en lui donnant l'autorisation de quitter sa vie. Et pardonna à sa mère pour ses mauvais traitements.

Sur le mot plume, elle raya le mot : « peur ….. »
Et elle inscrit à la place : « les mots douceur, réconfort, tendresse »

Sur le mot poule, elle raya le mot : « monstre »
Et le remplaça par les mots : « protection, amour maternel »

Elle remercia son petit fils et sa voisine d’être venus jouer, des rôles, venus du passé, et leur dit que grâce à leur prestation, elle avait enfin tout compris de ses peurs.
Les jours d’après, elle se sentait plus légère, dégagée d'un poids. Elle était souriante, les traits de son visages c'étaient lissés. Elle c'était réconciliée avec elle même. Et Marie n'avait plus mal aux dents.

Désormais, elle se sentait prête à se libérer de ses peurs, à chasser le passé, et prête à embrasser l'avenir.

Ayant compris la valeur symbolique des choses, elle planta une petite graine qu'elle regarda pousser avec beaucoup d'amour et de lumière.

Transition :

Et, si vous aussi, vous lâchiez prise avec votre histoire, avec vos souvenirs.
Si vous aussi vous donniez l'autorisation à vos fantômes de quitter votre vie.

Et, si vous aussi, vous ouvriez les portes à l'avenir, pour laissé le passé s'échapper et vous débarrasser de vos peurs.

Imaginez vous libre et débarrassée de vos peurs. En paix !





cesarine

Messages : 65
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 47
Localisation : st sauveur le vicomte

Voir le profil de l'utilisateur http://site : http : cesarine50.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum